Angélique Kidjo plaide pour la scolarisation des filles au Bénin

L’ambassadrice internation ale du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, a plaidé lundi à Ouémé, au Bénin, pour la scolarisation des filles et leur maintien à l’école.

S’exprimant au cours d’une tournée de sensibilisation dans le département de l’Ouémé en prélude au lancement, mardi à Sô-Ava, de la troisième campagne nationale de scolarisation des filles au Bénin, Angélique Kidjo a affirmé que son pays sera toujours pauvre tant que ses filles ne seront pas instruites.

« Je suis fière d’être béninoise, mais ma fierté ne sera complète que lorsque toutes les filles seront scolarisées. Nous sommes pauvres parce que nous n’envoyons pas nos enfants à l’école », a-t-elle déclaré aux populations des localités visitées.

« Vous avez des filles très intelligentes et elles ne deviendront des personnalités que si vous les envoyez à l’école et les y maintenez », a ajouté la chanteuse de renommée internationale.

Elle a souligné que la scolarisation des filles n’est pas seulement l’affaire des partenaires au développement et du gouvernement béninois. « C’est d’abord et avant tout l’affaire des parents et des communautés qui doivent fortement s’y impliquer afin que le Bénin puisse compter sur tous ses enfants pour se développer », a martelé Angélique Kidjo, invitant les décideurs et leaders d’opinion à faire de la scolarisation des filles leur cheval de bataille.

Une récente enquête indique que la situation en matière d’éducation des filles au Bénin est caractérisée par un faible taux de scolarisation ou de formation par rapport aux garçons.

Voir les albums d’Angélique Kidjo