Meurtre d’un Américain Sénégal : Washington réagit, l’hôpital justifie

Dr Tulinabo Salama Mushingi, ambassadeur des Etats-Unis à Dakar

Alors que les autorités américaines ont dépêché des émissaires dans le centre du Sénégal pour faire la lumière sur le décès tragique d’un citoyen des Etats-Unis d’Amérique, l’hôpital fait diversion pour tenter de dégager sa responsabilité dans la prise en charge du blessé qui a succombé à ses blessures.

L’affaire secoue le Sénégal depuis 48 heures. Un citoyen américain qui a perdu la vie suite à une agression dont il a été victime. L’incident a eu lieu à Kahone, région de Kaolack, dans le centre du Sénégal. Des individus s’étant invité nuitamment au domicile de ressortissants américains pour des faits de cambriolage. Surpris, les malfrats attaquent et une bagarre éclate ayant débouché sur des blessures portées contre le ressortissant américain et son père.

Admis à l’hôpital vers 4 heures du matin, le blessé grave n’a été pris en charge que vers 11 heures, ont indiqué des témoins qui pointent du doigt la direction de l’hôpital. Interpellé sur la question, l’hôpital fait diversion, en employant des termes vagues, notamment que le blessé a été « convenablement pris en charge », « un bilan a été fait ». Alors qu’il est ici question d’heure d’arrivée à l’hôpital et heure de prise en charge du blessé. Très remontés contre cette structure de santé, les Sénégalais, qui n’en peuvent plus de ces « médecins tueurs », demandent aux autorités de prendre leurs responsabilités pour mettre fin à ces pratiques.

Par ailleurs, l’on apprend que Washington a dépêché des émissaire à l’hôpital de Kaolack. il s’agit d’une délégation de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal qui s’est rendue sur place pour tenter d’élucider les circonstances de la mort du citoyen américain et s’enquérir de l’état de santé du père de Mohamed Cissé, lui aussi blessé au cours de l’agression à leur domicile ayant entraîné la mort de son fils. Une mort qui intervient au moment où les actes d’agression sont récurrents au Sénégal.

A lire : Sénégal : un Américain tué suite à une agression