Ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté a quitté Niamey


Lecture 3 min.
Sylvain Itté
Sylvain Itté

L’ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté, a quitté la capitale du Niger, Niamey, dans la nuit de mardi à mercredi.

C’est la fin effective d’un bras de fer entre Paris et Niamey. Alors que les nouvelles autorités nigériennes exigeaient le départ de l’ambassadeur de France au Niger, Paris refusait de se plier. Tout a commencé le 25 août, alors que la junte ordonnait l’expulsion de l’Ambassadeur de France en poste à Niamey. Le ministère nigérien des Affaires étrangères avait signé la note d’expulsion.

Une décision d’expulsion qui intervient, suite au « refus de l’Ambassadeur de France à Niamey de répondre à l’invitation du ministre nigérien des Affaires étrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur, pour un entretien, le vendredi 25 août 2023, à 10h30 ». La junte militaire nigérienne reprochait également au diplomate « d’autres agissements contraires aux intérêts du Niger ».

Traque contre des diplomates français

Le Quai d’Orsay n’a pas attendu pour déclarer qu’il ne respectera pas cette décision. Paris arguait qu’elle provient d’autorités dont il ne reconnaît pas la légitimité. L’occasion de la conférence annuelle des ambassadeurs français tenue, le 28 août, à Paris, a été saisie par Emmanuel Macron pour déplorer ce qui pourrait être qualifié de traque contre les diplomates français.

« La France et les diplomates ont été confrontés, ces derniers mois, à des situations dans certains pays particulièrement difficiles, que ce soit au Soudan où la France a été exemplaire, au Niger en ce moment même et je salue votre collègue et vos collègues qui écoutent, depuis leur poste ». Comme argument, la France refusait de reconnaitre l’autorité des militaires putschistes du Président Mohamed Bazoum.

Un ambassadeur pris en otage

Le 16 septembre 2023, en déplacement à Semur-en-Auxois, au Centre-Est de la France, Macron enfonçait le clou. « Au Niger, au moment où je vous parle, nous avons un ambassadeur et des membres diplomatiques qui sont pris en otage, littéralement, à l’ambassade de France… On empêche de livrer la nourriture. Il mange avec des rations militaires ».

Interpellé sur un éventuel rapatriement du diplomate en France, Macron lançait : Sylvain Itté « n’a plus la possibilité de sortir. Il est persona non grata et on refuse qu’il puisse s’alimenter ». Et de préciser : « Je ferai ce que nous conviendrons avec le Président Bazoum parce que c’est lui l’autorité légitime et je lui parle chaque jour ». Un bras de fer dans lequel Paris avait le soutien de l’Union Européenne.

Sylvain Itté quitte Niamey

Jusqu’à dimanche dernier, lorsque, au cours d’une interview télévisée, le Président français déclare que la France a décidé de rapatrier son ambassadeur. Il en est de même des quelque mille cinq-cents (1500) soldats français basés au Niger. Et ce mercredi matin, une source d’Anadolu confirme le départ du diplomate français. Un départ qui sonne un dénouement d’une situation plutôt tendue.

« L’ex-ambassadeur a quitté Niamey, cette nuit, aux environs de 04h (3hGMT) par un vol spécial. Un journaliste militaire a été autorisé de filmer le départ de l’ex-ambassadeur ». C’est ce qu’a indiqué Maikoul Zodi, président du Front pour la sauvegarde de la Patrie (FSP). Il a ajouté que « les images seront diffusées bientôt pour montrer aux Nigériens un des résultats de leur lutte pour la souveraineté de leur pays ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter