Algérie : un attentat à la voiture piégée endeuille Thénia

L’Algérie est encore une fois victime ce mardi d’un attentat terroriste qui a causé la mort d’au moins quatre personnes. Le commissariat de la ville de Thénia, à la limite de la Kabylie et de la capitale Alger, était la cible d’un kamikaze au volant d’une voiture piégée. L’attentat n’a pas encore été revendiqué.

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins quatre morts et une vingtaine de blessés ce mardi matin à Thénia, ville située à 50 km de la capitale algérienne, Alger. Le véhicule conduit par un kamikaze visait le commissariat de la police qu’il n’a pu atteindre. Les policiers ont tiré sur le véhicule repéré, à quelques mètres des bâtiments qui ont été néanmoins endommagés. L’attentat n’a pas encore été revendiqué.

L’Algérie, terrain de prédilection d’Al-Qaida au Maghreb

Thénia se situe à la frontière de la Kabylie, refuge de nombreux groupuscules islamistes armés, et d’Alger. Cet acte terroriste intervient au lendemain du démantèlement par la police algérienne, dans la nuit de dimanche à lundi à Corso, localité située à proximité de Thénia, d’un groupe terroriste qui s’apprêtait à frapper la capitale. Alger a été victime le 11 décembre dernier d’un double attentat, perpétré un mardi 11, dont les cibles étaient les sièges du Conseil constitutionnel et de la Cour suprême et ceux du Haut commissariat aux réfugiés et du Programme des Nations unies pour le développement. Ils avaient été revendiqués par Al-Qaida au Maghreb, ex-Groupe salafiste pour la prédication (GSPC). Tout comme celui de Naciria, ville située dans la région de Boumerdès (50 km d’Alger) où la cible était également un commissariat.

C’est le deuxième attentat terroriste que connaît l’Algérie depuis le début de l’année. Un pays qui depuis plus d’un an est de nouveau en proie au terrorisme.