Algérie : Ouyahia à Bejaïa, un meeting sous haute surveillance

Ahmed Ouyahia, représentant du Président-candidat Abdelaziz Bouteflika, anime ce vendredi un meeting à Bejaïa, à l’est d’Alger. Celui-ci est placé sous haute surveillance.

Ahmed Ouyahia, représentant du Président-candidat Abdelaziz Bouteflika, prononce un discours, notamment en langue kabyle, ce vendredi matin à Bejaïa, à 180 kilomètres à l’est de la capitale. « Nous sommes venus pour avoir la bénédiction de Yemma Gouraya », a-t-il dit. Yemma Gouraya est un mont de 660 mètres d’altitude qui surplombe la ville où se trouverait la sépulture de la sainte patronne de la ville, Yemma Gouraya.

Un important dispositif de sécurité a été mis en place pour accueillir l’ex-Premier ministre. La salle bleue, où se tient la rencontre, près du siège de la wilaya, est encerclée de policiers en faction et en civils. Cette fois-ci, aucun manifestant anti-Bouteflika en vue, selon TSA. Aucun incident n’est à déplorer pour le moment, c’est au contraire dans une ambiance de fête qu’était attendu Ouyahia. Contrairement à Abdelmalek Sellal, directeur de campagne de Bouteflika, qui a été violemment empêché de tenir son meeting dimanche dernier à la Maison de la culture, à Bejaïa. Le bâtiment a été saccagé par des manifestants et plusieurs personnes avaient été arrêtées.

Mercredi, à Metliti, au sud de Ghardaïa, plusieurs dizaines de jeunes ont accueilli Sellal à coups de slogans hostiles au quatrième mandat d’Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle. A la sortie de son meeting, le cortège du directeur de campagne s’est retrouvé sous une pluie de cailloux et sous bonne escorte. Des jeunes en colère réclamaient l’application des lois de la République.