Algérie : Mozabites et Malékites enterrent la hache de guerre à Berriane

Une feuille de route, préambule à une charte de paix définitive entre les communautés malékite (arabophone) et mozabite (ou ibadite, berbère), a été signée, mercredi, à Berriane, dans la wilaya de Ghardaïa, au sud de l’Algérie. Cet acte met fin à une longue lutte fratricide qui, cette année encore, a coûté la vie à deux personnes et fait de nombreux blessés et dégâts matériels.

Notre correspondant en Algérie

Une autre forme de réconciliation nationale. Ce projet cher au président Bouteflika, s’est une fois de plus matérialisé dans la région de Berriane dans la wilaya de Ghardaïa où une charte de paix a été signée entre les deux communauté, malékite et ibadite, en présence de nombreuses personnalités nationales. Ce projet est parrainé par le président de la République qui a rappelé que la paix et la réconciliation sont des conditions sine qua non à tout avancement économique et politique.

Les notables de la région ont aussi pesé de tout leur poids dans la concrétisation de cet accord. Ils ont intercédé en faveur de la réconciliation et de la paix pour enterrer définitivement la hache de guerre. Les deux parties en conflit n’ont opposé aucune hésitation à la signature de la feuille de route, prélude d’une conclusion de la paix. Ceci était du goût de la délégation gouvernementale à la tête de laquelle se trouvait Daho Ould Kablia, ministre délégué aux collectivités locales.

Le recouvrement de la paix dans la région de Berriane doit passer par l’acceptation de 15 principaux points constituant la feuille de route. Le respect et l’acceptation mutuels sont les principaux axes autour desquels s’articule la charte en question qu’appuient également les autorités locales. Elles ont fait des pieds et des mains pour mettre fin à la fitna (discorde) qui peut avoir des conséquences fatales pour cette région du sud algérien. Cette mouture de sortie de crise est considérée aussi par les notables de la région comme une étape, et non des moindres, du développement économique qui tarde à voir le jour.

Lire aussi:

 Algérie : des affrontements communautaires font rage à Berriane

 Algérie : les forces de sécurité tentent de ramener le calme à Berriane