« Algérie mon amour » : finie la colère contre la France ?

Le Président algérien, Abdlemadjid Tebboune

Le Gouvernement algérien, qui était très en colère contre la France semble avoir décidé d’enterrer la hache de de guerre. C’est la compréhension qui pourrait être faite du dernier acte posé par Alger.

Alors qu’il avait rappelé son ambassadeur en France pour consultations, Alger est revenu sur sa décision. En effet, l’ambassadeur d’Algérie en France, Salah Lebdioui, a repris fonction. Des informations font état que le diplomate est arrivé en France lundi 15 juin, et a informé les autorités françaises de la reprise de ses fonctions.

Preuve que la France et l’Algérie ont décidé de fumer le calumet de la paix ? Du moins que la tempête est passée en Algérie. Car c’est l’Algérie, qui, en rogne contre l’Hexagone, avait décidé de rappeler son ambassadeur en fonctions en France pour consultations. Que s’était-il passé ?

Flash-back : le 27 mai dernier, au lendemain de la diffusion du film-documentaire sur le Hirak « Algérie, mon amour ». Ce documentaire avait suscité de vives réactions parmi les Algériens, qui avaient du mal à digérer ce film. Outre les Algériens qui avaient du mal à avaler cette pilule, le Gouvernement du Président Abdelmadjid Tebboune était très en colère.

Pour le ministre algérien des Affaires étrangères, « le caractère récurrent des programmes diffusés par les chaînes de télévision publique françaises, en apparence spontanés et sous prétexte de la liberté d’expression, sont en fait des attaques contre le peuple algérien et ses institutions, dont l’ANP et sa composantes, la digne héritière de l’Armée de libération nationale ».

La tension était à son paroxysme puisque l’Algérie a décidé de rappeler son Ambassadeur après ces projections sur les écrans français. Il aura fallu un coup de fil du Président français, Emmanuel Macron à son homologue algérien, pour sonner la décrispation Abdelmadjid Tebboune, qui avait évoqué des relations algéro-françaises qui se sont compliquées avec la diffusion du film-documentaire en question a revu sa position, puisque l’Ambassadeur d’Algérie en France a regagné son poste.

A lire : Le film-documentaire « Algérie, mon amour » mal digéré par les Algériens