Maroc, Algérie, France : « Bouteflika n’appréciait pas les relations entre Chirac et Mohammed VI »

Mohammed VI et Abdelaziz Bouteflika

Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, n’appréciait pas le fait que le Président Chirac ne se cachait pas d’entretenir des relations quasiment familiales avec le roi du Maroc, Mohammed VI. Une grosse révélation faite dans un livre par un diplomate français.

« (…) On nous a parlé de relations privilégiées avec l’Algérie, se plaignit Bouteflika. Mais en réalité, les privilèges ont été réservés au Maroc et à la Tunisie. L’Algérie, elle, n’a rien vu ». C’est Bernard Bajolet, qui avait révélé sur les colonnes du quotidien Le Figaro que le Président « Bouteflika est maintenu en vie artificiellement », qui a jeté ce tout gros pavé dans le jardin des Bouteflika.

C’est dans son dernier livre « Le soleil ne se lève plus à l’Est : mémoires d’un ambassadeur peu diplomate », paru aux Editions Plon, que l’ex-diplomate revient sur son passage à Alger en tant que chef de la mission diplomatique française.

Selon Bernard Bajolet, l’Algérie n’a pas réussi la diversification économique et la remise à niveau des équipements publics a eu un effet limité sur l’économie. Ajoutant que le président Bouteflika n’appréciait pas que le président Chirac ne se cachait pas d’entretenir des relations quasiment familiales avec le roi du Maroc.

Une sortie du diplomate français qui ne va pas dans la sens d’apaiser les relations tendues entre le Maroc et l’Algérie, les deux voisins qui ne ratent pas une occasion de s’égratigner.