Algérie : « Bouteflika est maintenu en vie artificiellement »

Le chef de l'Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika

Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, « extrêmement malade », serait « maintenu en vie artificiellement ».

Un gros pavé jeté dans le jardin de l’Etat algérien par un ancien diplomate français. Il s’agit en effet de Bernard Bajolet, ancien chef de la DGSE par ailleurs ex-ambassadeur de France en Algérie (2006-2008), qui a confié, vendredi 21 septembre 2018, au journal Le Figaro, que le Président algérien Abdelaziz Bouteflika est extrêmement malade.

Le diplomate ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il est en effet allé plus loin, ajoutant que le chef de l’Etat algérien serait « maintenu en vie artificiellement ».

Ces déclarations du diplomate français interviennent une semaine après la décision du Président français Emmanuel Macron de reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans la mort de Maurice Audin. Laquelle sortie de Macron était perçue comme un nouveau départ dans les relations entre Paris et Alger.

Avec la sortie de Bernard Bajolet, les Algériens sont convaincus d’assister à une nouvelle crispation des relations diplomatiques entre les deux pays. Wait and see !