Algérie, Maroc : Abdelmadjid Tebboune inspiré par Mohammed VI ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI et le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune

Les nouvelles mesures prises par le chef de l’Etat algérien, dans le but de freiner la propagation du  Coronavirus, laissent croire qu’Abdelmadjid Tebboune s’inspire de ce qui se fait au Maroc voisin où, des mains de maître, le roi Mohammed VI est sur le point de maîtriser l’évolution de la maladie au royaume.

« Dans le cadre des mesures prises par les pouvoirs publics pour faire face aux risques de propagation du Covid-19, le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, a décidé la mise en place, avec effet immédiat, d’une cellule opérationnelle chargée exclusivement d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques autour de cas confirmés ou hautement suspects de Covid-19 », a indiqué un communiqué de la Présidence algérienne.

Ainsi, l’Algérie, par la voix de son Président, Abdelmadjid Tebboune, a pris, de nouvelles décisions pour tenter à son tour, après le Maroc, de freiner la dangereuse propagation de la maladie à Coronavirus sur son sol. Par ailleurs, le Président Tebboune a pris la décision de confier la responsabilité de cette cellule au Professeur Mohamed Belhocine, qui, lui, est membre du Comité scientifique en charge du suivi de la pandémie Covid-19.

Compte tenu de ses nouvelles responsabilités, le Professeur Mohamed Belhocine, est « appelé  à travailler en étroite collaboration avec toutes les autorités concernées, à travers le territoire national, en particulier les structures relevant du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière », pour tenter de vaincre la maladie qui a fait un désastre en Algérie où le nombre de morts a franchi la barre des 700.

En prenant ces mesures, le chef de l’Etat algérien semble marcher sur les pas du roi Mohammed VI, qui, faut-il le lui concéder, à une longueur d’avance sur ses voisins du Maghreb. En effet, si le Maroc a pu contenir le nombre de ses décès qui ont atteint 208, l’Algérie, pour sa part, est à 724 morts des suites du Colvid-19. Un lourd tribu payé par le pays dirigé par Abdelmadjid Tebboune, qui, inspiré par Mohammed VI, veut prendre le taureau par les cornes, maîtriser le Covid-19 pour ensuite tenter de le dompter.

A lire : Mohammed VI donne une leçon à Emmanuel Macron sur la gestion de la crise du Covid-19