Algérie, le général de corps d’armée Saïd Chanegriha accuse le Maroc

Le général algérien Saïd Chanegriha
Le général de corps d'armée Saïd Chanegriha

Le chef d’État-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha, a une nouvelle fois accusé le royaume de « conspiration » contre son pays.

La rupture des relations diplomatiques avec le Maroc suivie de la fermeture de son espace aérien aux avions marocains civils et militaires et à ceux ayant un numéro d’immatriculation marocain, n’a pas apporté l’accalmie dans les relations entre l’Algérie et son voisin. En attestent les nouvelles accusations qui ont été portées par l’armée algérienne contre le royaume.

Dans un discours tenu au siège de la 2ème région militaire à Oran, le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha a qualifié le Maroc de « régime expansionniste ». Pas que. « L’attachement de l’Algérie à ses principes et sa détermination à ne guère en dévier dérangent le régime du Makhzen et entravent la concrétisation de ses plans douteux dans la région », a indiqué le général algérien.

Le gradé a affirmé que la Maroc « est allé trop loin dans les conspirations et les campagnes de propagande subversives visant à réduire le rôle de l’Algérie dans la région ». Selon Saïd Chanegriha, le Maroc « ne cesse de tenter de porter atteinte à l’unité du peuple algérien en semant la discorde et la division en son sein ».

Mais le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha se dit convaincu que ces actes « seront voués à l’échec, car l’Algérie est déterminée à défendre sa souveraineté, son unité nationale et sa décision souveraine ». Mieux insiste le gradé, l’Algérie « est prête à faire face, avec rigueur et fermeté, à tous les plans sinistres, qui se trament secrètement et ouvertement, visant l’État-Nation et ses symboles ».

A lire : Abdelmadjid Tebboune accuse à nouveau le Maroc et… Israël