Algérie : Gaïd Salah s’en est allé après avoir supervisé la Transition

Le général Ahmed Gaïd Salah

Ahmed Gaïd Salah, le désormais ex-homme fort d’Algérie, est décédé dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 décembre, après avoir supervisé la période de transition ayant mené à l’élection d’Abdelmadjid Tebboune.

La nouvelle a été officiellement annoncée à la télévision publique algérienne par le Président fraîchement installé, Abdelmadjid Tebboune, en personne. Toutefois, aucune précision n’a encore été apportée, mais son successeur au poste de chef d’état-major de l’armée a été nommé sans perdre de temps. Ce n’est nul autre que le général Saïd Chengriha qui assumera ses nouvelles fonctions dans l’immédiat et s’inscrira dans la même dynamique de stabilité d’une armée algérienne qui est restée solide et ferme même face aux mouvements de contestations quotidiens qui ont débuté depuis Février.

La fidélité et la loyauté de Gaïd Salah à l’égard d’Abdelaziz Bouteflika étaient sans faille. Ce qui lui a valu d’être la cible des critiques des contestataires qui le taxent « d’avoir retourné sa veste et de s’être présenté comme le sauveur, commente Dalia Ghanem. Il était considéré comme le chouchou de Bouteflika du fait de sa proximité avec Saïd, le frère de l’ancien Président. Il doit beaucoup à cette famille qui a poussé sa carrière. Cela ne l’a pas empêché de se présenter à la télé en demandant la mise en œuvre de l’article 102 de la constitution pour démettre le Président ».

En effet, le 26 mars 2019, Ahmed Gaïd Salah a terrassé Bouteflika en demandant l’application de l’article 102 de la Constitution qui prévoit l’empêchement du Président. Le général prendra tout de même le soin d’accompagner la Transition. Son mérite : d’avoir pu éviter de plonger l’Algérie dans un bain de sang durant les heures de forte contestation. En maître de cérémonie, Ahmed Gaïd Salah aura, sûrement conduit l’Algérie à l’élection d’un nouveau Président, en la personne d’Abdelmadjid Tebboune.

A lire : Algérie : la mort dégage le général Ahmed Gaïd Salah