Algérie : Aouar, Gouiri… Grandes annonces, immense déception pour Zefizef ?

Houssem Aouar
Houssem Aouar

Après une année 2022 marquée par d’énormes désillusions (élimination au premier tour de la CAN, non-qualification pour la Coupe du monde), Djahid Zefizef, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), a démarré 2023 par deux grandes annonces concernant les binationaux.

« Houssem Aouar nous a donné son accord pour rejoindre la sélection algérienne. (…) Nous sommes également en discussion avec Amine Gouiri », a lancé le dirigeant, vendredi, sur la Chaîne 3. Si l’arrivée de Rayan Aït Nouri (21 ans), latéral gauche de Wolverhampton et passé par l’équipe de France Espoirs, était déjà acquise, le patron du football algérien a donc révélé que celle d’Aouar (24 ans) serait imminente et celle de Gouiri (22 ans) possible. De quoi faire évidemment  « rêver » les supporters algériens.

Lire aussi : Le CHAN, trois CAN… Une année 2023 chargée pour le foot africain !

International français en A à une reprise (en octobre 2020 contre l’Ukraine, 7-1), Aouar est annoncé, depuis plusieurs mois, tout proche des Fennecs, mais le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais tarde à donner son feu vert définitif. D’ailleurs, suite aux propos de Zefizef, son entourage a démenti auprès du média Foot Mercato tout accord final même si la tendance reste effectivement favorable pour l’Algérie.

Camouflet pour Zefizef

Mis en porte-à-faux par le Gone, le dirigeant a eu droit à un camouflet supplémentaire dans la foulée en provenance de Rennes, le club de Gouiri, qui se trouvait, hasard du calendrier, présent, vendredi, en conférence de presse et qui a évidemment été interrogé à ce sujet. « Je n’ai pas vu. Je n’étais pas au courant» , a affirmé l’ancien Lyonnais et Niçois. « Pour l’instant, je suis en équipe de France Espoirs, on a un Euro en fin de saison à préparer. Et aujourd’hui, je me concentre sur le Stade Rennais ». Un discours peu étonnant étant donné que le Bleuet n’a toujours juré que par l’équipe de France…

La volte-face

Face à ces deux camouflets, Zefizef a décidé de faire machine arrière. « Le seul joueur qui s’est engagé officiellement à porter les couleurs de l’Algérie, c’est Rayan Aït Nouri », a mis au clair le dirigeant auprès du média TSA, avant d’affirmer par la suite que ses propos ont été déformés. « Sur le cas Gouiri, le journaliste a évoqué son cas, j’ai répondu qu’il n’y aucun contact ». En attendant de démêler le vrai du faux dans cet imbroglio, voilà l’image de la FAF, pourtant réputée bonne communicante pour une sélection africaine, passablement écornée…