Al Qaida : les menaces qui pèsent sur la France sont à prendre au sérieux

Mathieu Guidère

Mathieu Guidère, directeur du Laboratoire d’analyse de l’information stratégique et de veille technologique, au ministère français de la Défense, estime que « la création d’une branche d’Al-Qaida au Maghreb a fonctionné comme un catalyseur au sein de tous les groupuscules armés de la région subsaharienne ». Il juge également que les menaces contre la France et les Français, qui se sont multipliées ces derniers mois, sont à prendre au sérieux.

Mathieu GuidèreMenaces terroristes contre le président français, contre le maire de Paris et, d’une manière générale, contre les Français au Maghreb, conversation interceptée jeudi dernier par des contrôleurs civils de l’aviation portugaise concernant une attaque imminente sur Paris, attaques en Mauritanie et en Algérie… Al Qaida multiplie les fronts. Mathieu Guidère, universitaire arabisant enseignant à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, a publié en 2007 Al Qaida à la conquête du Maghreb. Il dirige depuis 2003 le Laboratoire d’analyse de l’information stratégique et de veille technologique, au ministère français de la Défense, et explique à Afrik quelle est selon lui la réalité de la menace Al Qaida.

Afrik : Les éléments récoltés depuis trois semaines par les autorités mauritaniennes, dans l’enquête sur l’attaque de cinq touristes français, puis contre des éléments de l’armée nationale, permettent-ils de mettre en cause l’ex-GSPC ou tout autre cellule terroriste sahélienne ?

Mathieu Guidère :
Indéniablement, un faisceau d’indices concordants accumulés depuis l’attaque des touristes français le 24 décembre 2007 en Mauritanie mène tout droit à l’ex-GSPC, devenu Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI). Ces éléments sont à la fois d’ordre humain et matériel, et l’arrestation en Bissau de deux des suspects cette semaine le confirme clairement.

Afrik : L’ex-GSPC a-t-il réussi à recruter un nombre conséquent de militants sahéliens ?

Mathieu Guidère :
En réalité, l’AQMI n’a pas eu à faire beaucoup d’efforts pour recruter des militants dans la région du Sahel : d’une part, parce que certains collaboraient déjà avec l’ex-GSPC depuis des années, notamment pour le trafic d’armes; et d’autre part, parce que la création d’une branche d’Al-Qaida au Maghreb a fonctionné comme un catalyseur au sein de tous les groupuscules armés de la région subsaharienne. Plus que de recrutement, je dirai qu’il y a eu un mouvement de fédération progressif autour de l’ex-GSPC.

Afrik : Après l’Algérie, la Tunisie et le Maroc ont été frappés par des attaques terroristes ou des attentats depuis deux ans : d’après vos recherches, leurs commanditaires ou exécutants entretiennent-ils des liens financiers, de hiérarchie ou encore de conseils ?

Mathieu Guidère :
Si l’on se base sur les publications jihadistes (écrite, audio, vidéo, internet), il est clair que ces divers attentats sont reliés entre eux par un réseau d’hommes et de soutien logistique dont la réalité ne fait plus aucun doute. Par ailleurs, on sait que le commandement de l’AQMI regroupe des militants issus de chacun de ces divers pays, ce qui tend à prouver des liens plus étroits qu’il n’y paraît, sachant qu’il n’est plus nécessaire aujourd’hui de se rencontrer physiquement pour organiser de telles attaques. Bref, les liens sont de nature idéologique et visent un objectif commun, mais les militants de chaque pays jouissent d’une large autonomie opérationnelle.

Afrik : Les menaces contre la France interceptées jeudi dernier par les autorités portugaises et, semble-t-il, confirmées par celles diffusées depuis quelques mois sur les sites djihadistes, constituent-elles réellement une nouveauté et une gradation dans le risque sécuritaire ?

Mathieu Guidère :
Ces menaces ne sont pas nouvelles mais il s’agit depuis un mois d’une accélération des événements et d’une concentration inquiétante des actes de menaces physiques et virtuelles. Je crois qu’il faut prendre au sérieux ce phénomène de « sur-focalisation » sur la France et son président.

Lire aussi:

 Arrestation des assassins présumés des touristes français abattus en Mauritanie

 Al Qaeda Maghreb prendrait-il racine en Mauritanie ?

 Quatre français tués dans une attaque armée en Mauritanie

 Al Qaïda frappe au Maghreb et menace la France

Mathieu Guidère. Al-Qaida à la conquête du Maghreb, éditions du Rocher, 2007