« airDC » : la République démocratique du Congo a une nouvelle compagnie aérienne

Kinshasa verra décoler les avions de la nouvelle compagnie aérienne airDC dès le début de l’année prochaine, selon Brussels Airlines, qui l’a créée avec Hewa Bora Airways. Le groupe belge promet la sécurité et la fiabilité, alors que le ciel congolais est réputé comme l’un des plus dangereux de la planète en raison des compagnies aériennes douteuses qui s’y activent.

Brussels Airlines a annoncé mercredi la naissance de airDC, une nouvelle compagnie aérienne basée à Kinshasa N’Djili et créée en partenariat avec Hewa Bora Airways. Le nouveau transporteur prévoit de relier la capitale et le vaste territoire de la RDC par des lignes régulières. Mais il « opèrera également des vols internationaux et offrira, grâce à une étroite collaboration avec Brussels Airlines, un lien aérien avec l’Europe et le réseau étendu de Brussels Airlines », indique la compagnie belge dans un communiqué. Les destinations ainsi que les fréquences de vol, précise-t-elle, seront connues « sous peu », alors que les premiers vols passagers sont prévus au début de l’année 2008.

Ces dernières années, des accidents mortels en série ont fait des compagnies aériennes congolaises, dont les avions sont parfois qualifiés de « cercueils volants », les pires du monde. Mais « la sécurité, la ponctualité, la fiabilité et le confort seront au cœur desopérations » de airDC, promet Brussels Airlines.

Hewa Bora Airways détient 51 pour cent des parts de la nouvelle compagnie contre 49% au Groupe Brussels Airlines, via sa filiale Pan African Airlines, basée à l’Ile Maurice. Philippe de Moerloose (Hewa Bora Airways) et Michel Meyfroidt (Brussels Airlines) ont été nommés co-présidents du Conseil d’administration de airDC. Johan Maertens, qui était jusque là le directeur des projets africains pour Brussels Airlines, devient le directeur général de la nouvelle compagnie.

En septembre dernier, Brussels Airlines, née en février 2002 des cendres de la Sabena, avait annoncé une augmentation des fréquences de ses vols vers sept capitales du continent africain. Panapress avait également indiqué que le groupe belge avait des projets de création de compagnie aérienne africaine pour la région des Grands Lacs.

Lire aussi :

 Brussels Airlines : vers une compagnie régionale des Grands Lacs ?

 Au moins 25 morts dans le crash d’un avion cargo en RDC