Brussels Airlines : vers une compagnie régionale des Grands Lacs ?

Alors qu’elle fête ses cinq ans, la compagnie aérienne Brussels Airlines augmente la fréquence de ses vols vers sept capitales africaines. En course pour entrer dans le capital de Rwandair Express, elle pourrait à terme participer à la création d’une compagnie pour la région des Grands Lacs.

Avec Panapress, à Bruxelles, Belgique

Brussels Airlines, née en février 2002 des cendres de la Sabena, fête ses cinq ans. A cette occasion, la compagnie aérienne, qui a fusionné au début de l’année avec Virgin Express, annonce une augmentation des fréquences de ses vols vers sept capitales du continent africain : Abidjan, Conakry, Monrovia, Yaoundé, Bujumbura, Entebbe et Kigali. Elle vise ainsi à offrir 30% de sièges supplémentaires, chaque semaine, sur les vols long- courriers à destination de l’Afrique.

L’axe historique Bruxelles-Kinshasa n’est pas oublié. Actuellement desservit par la compagnie à raison de cinq vols hebdomadaires avec escale, via Douala (Cameroun) ou Luanda (Angola), il pourrait bientôt l’être directement. Joint à son siège bruxellois, le service communication de Brussels Airlines a indiqué à Afrik ne pas savoir avec certitude si ces vols directs viendront s’ajouter aux cinq vols hebdomadaires avec escales ou si la compagnie devra se tenir à ce nombre de rotations.

Une compagnie à capitaux internationaux pour la région des Grands Lacs

Depuis la semaine dernière, Brussels Airlines fait parti avec Meridiana Africa Airlines, la compagnie dirigée par l’Aga Khan, des deux candidats à la privatisation de Rwandair Express retenus par Kigali. Si elle l’emporte, elle bénéficiera de 40% de la structure, contre 40% à des investisseurs privés et 20% à l’Etat rwandais, selon Manzi Kayihura, le président de Rwandair.

Selon Panapress*, Brussels Airlines compte signer le même type d’accord avec Air Burundi, le but étant de créer, à terme, une compagnie aérienne africaine pour la région des Grands Lacs. Celle-ci desservirait les capitales d’Afrique centrale et de l’Est, à savoir : Bujumbura, Kigali, Kinshasa, Lubumbashi, Kampala, Dar Es Salaam et Nairobi.

Composée des capitaux rwandais, burundais et belges, la nouvelle compagnie aérienne serait dotée d’appareils moyen-courriers fournis par Brussels Airlines. Elle pourrait s’appeler Panafican Airways et devrait être basée sur l’Ile Maurice. Les Africains représentent 30% des passagers de Brussel Airlines, alors que les passagers en provenance et en partance pour l’Afrique représentent 22% des revenus de Brussels Airlines.

*Rectificatif Brussels Airlines

« Veuillez noter qu’aucun plan concernant Air Burundi ou les projets en
Ile Maurice n’ont encore été annoncés. Je peux vous confirmer que nos
activités en Ile Maurice font partie d’un plan de développement en
Afrique mais les détails que donne Panapress sont erronés. Je pourrai vous
en dire plus dès que les plans seront confirmés mais dans l’immédiat,
ces annonces sont prématurées et même fausses.
»