Afrique du Sud : le chewing-gum peut mener en prison

Deux sœurs sud-africaines ont été détenues pendant quatre heures pour avoir mâché du chewing-gum en attendant le train régional de Johannesburg, le Gautrain.

Le chewing-gum et le train ne font pas bon ménage en Afrique du Sud. Pontso Pakkies et Lebo Sibisi, deux sœurs, ont été interpellées pour avoir mâché du chewing-gum en attendant l’arrivée du train régional de Johannesburg, le Gautrain. Dans ce train, mis en service en août 2011, il est interdit de boire, manger, fumer et jeter quoi que se soit.

Une amende de 70 euros

Vendredi 13 juillet, les deux sœurs attendent l’arrivée du train. Un vigile passe et les voit mâcher du chewing-gum. Sacrilège ! Il les somme de les jeter. Ne voyant pas de poubelle à proximité, elles les mettent dans un mouchoir. Le ton monte. « Le vigile a dit que nous avions refusé de jeter le chewing-gum et qu’il allait nous mettre une amende », raconte Pontso. Les deux femmes sont alors détenues dans une salle, attendant l’arrivée de la police. Elles ne peuvent ni se rendre aux toilettes ni prévenir leur famille. Elles sont finalement libérées. Mais seulement après avoir payé 700 rands d’amende, soit 70 euros.

« Les gens sont parfois agressifs »

Pour la porte-parole du Gautrain, les règles sont les règles. Selon elle, la situation dans laquelle les deux sœurs se sont retrouvées n’est pas courante. « D’habitude, quand les gens mangent ou mâchent du chewing-gum, nos agents de sécurité leurs demandent juste de se conformer aux règles. Nos passagers sont très contents de le faire. Mais les gens sont parfois agressifs », a-t-elle dit. En tous cas, Pontso Pakkies et Lebo Sibisi se souviendront longtemps de cette journée.

Lire aussi :

 Afrique du Sud : le Gautrain est en marche !

 Les femmes les plus puissantes d’Afrique