Afrique du Sud : grève de mineurs

Trois jours après l’assassinat d’un syndicaliste, des mineurs du groupe minier britannique Lonmin se sont mis lundi en grève sans préavis, rapportent les médias locaux. Sue Vey, le porte-parole de la compagnie, dont les activités sont implantées dans la « ceinture du platine », à une centaine de kilomètres au nord de Johannesburg, affirme ignorer « les raisons exactes de cet arrêt de travail ». Selon lui, « les salariés se sont présentés au travail mais ne sont pas descendus sous terre ». En août dernier, l’Afrique du Sud avait été le théâtre d’une meurtrière répression menée par la police contre les mineurs du site Marikana qui s’étaient mis en grève pour protester contre leurs mauvaises conditions de travail.

Lire aussi :

 Afrique du Sud : les mineurs de Marikana acceptent l’accord salarial