Abidjan rentre à Bruxelles

La Côte d’Ivoire redevient de nouveau fréquentable pour l’Union européenne qui vient de lui octroyer une aide de près de 25 millions d’euros. L’ouverture politique d’Abidjan avait déjà séduit les institutions de Bretton Woods.

Abidjan a de nouveau les faveurs de Bruxelles. Lundi dernier, la Côte d’Ivoire et l’Union européenne ont signé des accords de financement de plusieurs programmes de coopération pour un montant de 16 milliards de F cfa (24,4 millions d’euros). Dans sa conférence de presse animée à Abidjan, en présence du Premier ministre et du chef de la délégation de la Commission européenne en Côte d’ivoire, le ministre de l’Economie et des Finances, Bohoun Bouabré, a donné les grandes lignes des projets qui seront financés par cet accord.

 » Pour faire face aux difficultés rencontrées par le secteur de l’éducation, 5 milliards de francs CFA seront immédiatement affectés au remboursement des frais de scolarité et à la réhabilitation des bâtiments scolaires dans les zones rurales. Grâce à la signature simultanée du protocole d’exécution, ces fonds pourront être disponibles avant la fin d’année « , précise Bohoun Bouabré.

Parer au plus urgent

Au ministère de l’Economie, on explique que cet accord s’inscrit  » dans le cadre de la reprise graduelle de la coopération entre l’UE et la Côte d’Ivoire.  » L’UE doit annoncer en janvier 2002 si elle reprend totalement sa coopération financière avec la Côte d’Ivoire, après l’avoir partiellement reprise fin juin au bout de presque trois ans de suspension pour  » mauvaise gouvernance « . A Abidjan, on préfère souligner que le programme d’appui de Bruxelles à Abidjan  » qui tous montants confondus représente 300 milliards de francs CFA sous forme de dons doit être mis en oeuvre aussitôt que les circonstances le permettront.  » En clair, l’UE scrute le paysage politique ivoirien à la loupe.

Relancer la machine économique. Bruxelles vient en effet d’approuver un Programme d’appui à la relance économique qui, sur une enveloppe de 8,4 milliards, alloue un total de 4,5 milliards au remboursement des créances des petites et moyennes entreprises. Le Ministre de l’Economie précise qu’un montant de 2,2 milliards de francs CFA a déjà été versé à celles détenant des créances vis-à-vis de l’Etat. Abidjan attend impatiemment le mois de janvier.

Lire aussi :

Gbagbo préfère Paris à Bruxelles :

La Côte d’Ivoire sort de la marginalité :