A Nador au Maroc, de nouvelles tentatives d’entrée de migrants à Melilla


Lecture 2 min.
Assaut de Melilla
Violent assaut de Melilla

Des dizaines de personnes ont tenté d’atteindre l’enclave espagnole de Melilla, pendant le nouvel An. Ces migrants, pour la plupart des Marocains, ont quitté la ville de Nador, au Nord du royaume chérifien. Des faits qui renvoient au drame de Nador, en juin dernier.

Lorsqu’on évoque Nador, tous les esprits vont vers ce drame de l’émigration. Le 24 juin 2022, près de 2 000 migrants, majoritairement originaires du Soudan, avaient tenté de rejoindre Melilla via Nador. Une tentative qui avait été précédée de violents affrontements entre migrants et forces de sécurité marocaines. Des heurts qui ont duré plusieurs jours, dans des campements clandestins, dans la zone forestière de Nador.

Au petit matin de ce 24 juin, la foule de migrants fait mouvement vers la frontière espagnole. Les éléments des forces de l’ordre marocaines tentent de leur faire barrage. Ils sont aidés de l’autre côté de la frontière par leurs homologues espagnols. Les migrants sont alors pris en étau. Une violente bousculade est déclenchée, exacerbée par l’assaut de la police marocaine. L’inévitable se produit.

Encore le poste-frontière de Nador

Un drame qui a fait 23 morts parmi les migrants, selon les autorités marocaines. Mais les associations de défense des droits humains parlent de plus de trente morts. Madrid dégage sa responsabilité. Le Maroc est pointé du doigt. Mais Rabat renvoie la responsabilité aux migrants et traduit certains d’entre eux en justice. Dans un verdict rendu fin décembre, ils écopent de peines de prison ferme allant de 2 ans et demi à 3 ans.

A peine cette page tournée, on apprend qu’à Nador, les migrants ont repris du service. Durant la nuit du nouvel An, en effet, des dizaines de jeunes Marocains ont tenté de pénétrer dans l’enclave espagnole. « Malgré le dispositif policier, quelques-uns ont réussi à s’y introduire ». C’est ce qu’a indiqué l’Association marocaine des droits humains, sur Twitter. Aucun bilan n’a encore été fourni.

Lire : Le Maroc dans la tourmente après le scandale de Melilla

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter