A la France la victoire, au Sénégal la qualification ?


Lecture 3 min.
Equipe de France U17
Equipe de France U17

Dans un match palpitant, la jeune équipe de France U17 s’est qualifiée sur le terrain pour les quarts de finale de la Coupe du monde U17. Face à une équipe du Sénégal tenace, les Bleuets ont su tirer leur épingle du jeu, s’imposant finalement lors d’une séance de tirs au but haletante. Mais un problème administratif pourrait remettre en cause cette qualification, et ouvrir la porte au Sénégal.

L’équipe de France U17 s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde U17, battant le Sénégal aux tirs au but (0-0, 5-3 t.a.b.) ce mercredi à Djakarta. Durant les 90 minutes réglementaires et la prolongation, la défense des Bleuets, qui n’ont toujours pas encaissé un seul but depuis le début de la qualification, a tenu en échec les champions d’Afrique de la catégorie. En fin de match, le gardien du Havre AC, Paul Argney, s’est illustré par des arrêts décisifs, notamment lors de la séance de penalty.

Une bataille tactique intense

Le match a débuté timidement pour les Français, laissant l’initiative aux Sénégalais. Cependant, au fil du jeu, les Bleuets ont pris l’ascendant, créant plusieurs occasions significatives. Le Sénégal a répondu en dominant la seconde période, se créant quelques situations en or et touchant même le poteau. Mais sans réussite.

Lors de l’épreuve des tirs depuis le point de penalty, les Bleuets ont fait preuve de plus de précision que leurs adversaires. Un arrêt décisif de Paul Argney sur le tir de Daouda Diong a décidé de la victoire.

Avec ce score de 5-3 aux tirs au but, la France s’offre une place en quarts de finale et affrontera la surprenante équipe d’Ouzbékistan en quart de finale, samedi, à Surakarta.

La France, visant un deuxième titre en Coupe du monde U17 après celui de 2001, dispose d’un groupe talentueux et ambitieux. Pour concrétiser leur rêve, les jeunes Bleuets devront maintenir cette détermination et ce mental à toute épreuve.

Un second match sur le terrain administratif

Selon le site d’information sportive Sport News Africa, une erreur administrative du camp français pourrait remettre en cause cette qualification. D’après Mansour Loum, ancien journaliste d’Afrik.com, le Burkina Faso, éliminé après avoir fini troisième dans le même groupe que la France, envisage de déposer un recours. La raison est la participation de Yanis Issoufou, attaquant de Montpellier, qui a joué toute la phase de groupes avec la France, après avoir précédemment joué pour la sélection U17 du Niger.

Issoufou a participé au tournoi UFOA B avec le Niger, qualificatif pour la CAN U17 et donc pour le Mondial U17, ce qui pourrait être interdit par les règlements de la FIFA. En effet, ce changement de nationalité sportive n’aurait pas été notifié à la FIFA, et certains membres de l’encadrement français ignoraient son passé avec le Niger. Un recours pourrait bouleverser la suite du tournoi, et le Sénégal pourrait se retrouver qualifié sur le tapis vert. Un point qui va être tranché rapidement, car la suite de la compétition en dépend.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter