20 octobre 2014 / Mis à jour à 12:46 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Guinée - Politique - Religion
Le prochain Pape pourrait être noir
Le cardinal guinéen Robert Sarah

Contre toute attente, Benoit XVI a annoncé sa démission ce lundi. Plusieurs candidats sont susceptibles de lui succéder. Parmi eux, figure le cardinal guinéen Robert Sarah.

Un nouveau pape noir ? Cela pourrait bien être le cas, depuis que Benoit XVI a tiré sa révérence ce lundi, dans la matinée. Une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe. « Mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer de façon adéquate le ministère » a déclaré le pape. Il renoncera officiellement à ses fonctions le 28 février. Son successeur devrait être désigné le 31 mars au plus tard, pour Pâques.

Plusieurs candidats sont déjà aux aguets pour exercer la plus haute fonction ecclésiastique. Parmi eux, figurent le cardinal guinéen Robert Sarah, 69 ans, dont la candidature est sérieuse. Nommé président du Conseil pontifical « Cor Unum » en octobre 2010 par le pape Benoit XVI, il représente donc un candidat potentiel pour succéder au pape.

D’ailleurs, Benoit XVI l’a envoyé début novembre comme émissaire en Syrie pour apaiser les tensions. Il s’est rendu à la vallée de la Beqaa, où il a rencontré des réfugiés syriens. Une visite qui a également permis au cardinal guinéen d’apporter l’aide financière de l’Eglise d’un montant d’un million d’euros aux plus démunis.

Le cardinal Robert Sarah est aussi un homme très engagé. Il n’hésite pas à critiquer régulièrement les relations qu’entretiennent l’Afrique et l’occident. « Il arrive fréquemment que les aides au développement soient données à des conditions déterminées, souvent liées au contrôle des naissances où à la promotion de ce qu’on appelle les nouveaux droits », a-t-il confié en janvier au journal du Vatican Lobservatore Romano.

Prêtre à 24 ans, évêque à 34 ans

Le responsable religieux guinéen a également déploré les modèles « culturels qui nous sont imposés et qui sont très éloignés de notre mentalité et de nos problèmes réels ». Selon lui, ils constituent des « conséquences terribles, en particulier sur les jeunes, qui sont divisés entre les modèles de vie hérités de leur contexte culturel et les modèles de vie consuméristes occidentaux. Nous sommes deux fois affaiblis : tant en raison des conditions économiques dans lesquelles nous nous trouvons, que de ces modèles culturels. »

Il estime que « la technique qui ne connait pas de limites et de liberté » est l’une des principales causes de cette crise morale, donnant à l’homme un sentiment de toute-puissance, jusqu’à se sentir en mesure non seulement de décider entre le bien et le mal, mais également de sa propre nature même ».

Position ferme contre le mariage pour tous

Le cardinal s’est aussi exprimé sur le mariage pour tous, débat qui fait rage en France, qu’il a sévèrement pointé du doigt : « ces jours derniers encore, (…) une volonté de démonter le mariage et la famille veut arriver à démanteler la différence naturelle entre homme et femme, pour parvenir à une équivalence du mariage naturel avec la coexistence homosexuelle. Tout cela conduit l’Occident à la décadence morale ».

Le poids des responsabilités, le cardinal Robert Sarah, l’a très tôt porté. Il est ordonné prêtre alors qu’il n’avait que 24 ans en 1969. Puis dix ans plus tard, en 1979, le natif d’Ourous, dans le nord de la Guinée, est nommé archevêque de Conakry par le Pape Jean Paul II, alors qu’il n’avait que 34 ans, devenant ainsi le plus jeune évêque au monde. Le fervent défenseur de la dignité humaine, qui a connu le dur régime de Sékou Touré occupera ses fonctions jusqu’en 2001, avant d’être nommé par le Pape Jean Paul II secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Président du Conseil pontifical depuis 2010, si le cardinal Robert Sarah est nommé Pape, ce serait historique. En effet, depuis 496, aucun homme noir n’a accédé à la plus haute fonction du Vatican. Ne sait-on jamais….


lire aussi
Alors que l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi autorisant le mariage entre homosexuels, le cardinal archevêque de Lyon, Philippe Barbarin, a jeté un pavé dans la mare sur le mariage des...

Le cardinal ghanéen Peter Turkson compare les homosexuels à des pédophiles. Il assure que les traditions africaines, contrairement à celle d’Occident, empêchent le développement de l’homosexualité et...

Les 115 cardinaux, réunis en conclave pendant plus d’un jour à la chapelle Sixtine, ont élu mercredi 13 mars Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos Aires, 266e pape de l’Eglise catholique. Cet...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles