20 décembre 2014 / Mis à jour à 13:49 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Ouganda - RDC - Rwanda - Conflit - Guerre - Solidarité - Humanitaire
Chute de Goma : la RDC en état d’alerte
Le M23 annonce son intention de prendre Kinshasa, la capitale de la RDC

Les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) ont pris, ce mardi, la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu, province située à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Depuis, la confusion règne dans le pays. Le président Joseph Kabila a rencontré son homologue rwandais, Paul Kagame, mardi soir. En parallèle, le Conseil de sécurité de l’ONU a voté une résolution, proposée par la France, condamnant la prise de Goma par les rebelles. Ces derniers annoncent ce mercredi qu’ils prévoient de se rendre à Bukavu avant de marcher sur Kinshasa.

La RDC en état d’alerte. Depuis la chute de la ville de Goma, tombée dans les mains des mutins du Mouvement du 23 mars (M23) ce mardi, tous les Congolais se demandent si ces rebelles vont arriver jusqu’à Kinshasa. Une inquiétude fondée.

Puisque les mutins ne comptent pas s’arrêter là. Ils souhaitent « libérer tout le pays » et prendre aussi la capitale Kinshasa, rapporte les médias locaux. « Le voyage pour libérer le Congo débute maintenant (...) Nous allons aller à Bukavu puis à Kinshasa. Etes-vous prêts à vous joindre à nous ? », a lancé le porte-parole du M23 devant des milliers de personnes rassemblées à Goma, la capitale du Nord-Kivu, province située à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

La résolution de l’ONU

L’ONU s’inquiète également de la situation au Nord-Kivu. Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté à l’unanimité, ce mardi soir, une résolution condamnant la prise de Goma par les mutins du M23.

« Cette résolution appelle également à sanctionner par le gel des comptes et l’interdiction de voyager deux de ses chefs rebelles : Innocent Kaina et Baudouin Ngaruye », rapporte LeFigaro.fr. « Le Conseil exige le retrait immédiat de Goma des rebelles et rappelle à l’ordre les pays étrangers qui apportent leur "soutien" au M23, sans nommer explicitement le Rwanda et l’Ouganda », ajoute-t-il.

La Mission de l’ONU en RDC (Monusco), très critiquée par les habitants du Nord-Kivu, s’inquiète, par ailleurs, de l’éventualité d’une intervention offensive contre les rebelles. Car celle-ci outre-passerait leurs prérogatives.

Kabila rencontre Kagame

Suite à la prise de Goma par les mutins du M23, le président congolais en appelle à la solidarité du « peuple ainsi qu’à toutes les institutions » pour faire face à ce nouveau conflit. « Je demande la participation de toute la population à défendre notre souveraineté » contre les rebelles décrits comme les agresseurs, a déclaré mardi Joseph Kabila.

Les autorités de Kinshasa ont, elles-aussi, peur de voir débarquer les rebelles dans la capitale congolaise. Joseph Kabila a alors rencontré, ce mardi soir à Kampala, la capitale de l’Ouganda, Paul Kagame, le président du Rwanda, accusé de soutenir le M23 en leur fournissant notamment des armes et munitions.

« A l’issue de leur tête-à-tête, les deux présidents ont aussi rencontré leur homologue ougandais Yoweri Museveni, dont le pays est également accusé de soutenir le M23 », indique Romandie.com.

Si la prise de Goma inquiète tout le monde, c’est à cause du risque de contagion que l’avancée des mutins du M23 laisse présager. En 2001, Laurent-Désiré Kabila, père de Joseph Kabila, est arrivé au pouvoir chassant Mobutu Sese Seko grâce à la coalition Rwanda-Ouganda durant la première guerre du Congo.


lire aussi
Selon nos sources, les mutins du Mouvement du 23 mars contrôlent en ce moment toutes les positions stratégiques, notamment l’aéroport, deux postes-frontières et le quartier général des FARDC, de Goma,...

Le Mouvement du 23 mars (M23) avait laissé 24 heures au gouvernement congolais pour « l’ouverture de négociations politiques directes et la démilitarisation totale de la ville et de l’aéroport de Goma...

A la suite de l’offensive menée ce samedi et dimanche, les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) ne sont plus qu’à 5km de la ville de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, à l’Est de la...

Après Goma, les mutins du M23 ont pris ce mercredi la ville de Sake, limitrophe du Rwanda. Les ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) tentent maintenant de rallier la...

Après avoir pris les villes de Goma et Sake, le Mouvement du 23 mars (M23) compte poursuivre son chemin vers Bukavu avant, peut-être, de se diriger vers Kinshasa, la capitale de la République...

La publication en juin 2012 de l’annexe au rapport des experts de l’ONU imputant au Rwanda de soutenir militairement et politiquement le groupe armé M23 qui contrôle une partie de l’Est de la RDC, a...

Un sommet extraordinaire des dirigeants de la région des Grands-Lacs s’est tenu, ce week-end à Kampala, la capitale de l’Ouganda, exhortant le Mouvement du 23 mars (M23), qui s’est emparé de Goma...

Dans une tribune intitulée "Au Kivu, on viole et massacre dans le silence", publiée dans Le Monde daté de mercredi, une vingtaine de personnalités, dont Mohamed Ali, Jacques Chirac, Denis Mukwege et...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles