19 novembre 2017 / Mis à jour à 23:50 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Algérie - Site
Constantine la tolérante
Constantine la tolérante. Serge Gilard, ancien habitant de Constantine, a consacré un site émouvant à sa ville natale qu’il a du quittée en 1962, à l’indépendance de l’Algérie. L’enfant du Faubourg Lamy retrouve virtuellement ses anciens lieux d’enfance. Et ses amis disparus depuis plus de 40 ans. Cela sert aussi à ça Internet.

Serge Gilard était enfant quand la guerre d’Algérie faisait rage entre 1954 et 1962. A Constantine, il jouait avec les gamins de son âge. Au Faubourg Lamy exactement. En 1962, il a pris le chemin de l’exil définitif comme des centaines de milliers de Pieds-noirs. Mais Serge n’était pas pied-noir. " (...) Je suis né en 1952 en France. Je ne suis donc pas un Pied-noir, mais j’ai eu la chance de connaître quelques temps cette ville si particulière. Certes, vivre en Algérie pendant cette période, quand on a moins de 10 ans, ne m’a pas permis de connaître pleinement une telle cité, mais il me reste en mémoire des images très précises, que je veux tenter de faire revivre ici ", explique l’enfant de Constantine. 40 ans plus tard, il retrouve virtuellement ses lieux d’enfance. Et surtout ses amis. Car les anciens gamins de Constantine n’ont pas hésité à reprendre contact grâce à la Toile. Les liens ont repris de nouveau des deux côtés de la Méditerranée.

Le grand pardon

" Vous qui connaissez, ou habitez l’Algérie d’aujourd’hui, dites-moi ce que sont devenus les lieux de mon enfance. Mais surtout, vous que j’ai connu là-bas, si les prodiges de la grande toile font que vous feuilletiez ces quelques pages, faites-moi signe ", invite l’enfant de Constantine à l’adresse de ceux que le surf a fait voguer jusqu’à son site. Soit plus de 30 000 personnes.

Le site de Serge Gilard est très émouvant, plein de tendresse et d’amitié. On s’y sent à l’aise, entre amis. Il est un symbole de l’hospitalité constantinoise. Et, ce qui ne gâche rien, il est graphiquement très joli et de navigation très facile. Pour le fond éditorial, Serge Gilard ne s’est pas contenté de quelques pages-vitrines.

Le site est réellement très complet. Et Serge Gilard n’a pas le regard scotché au rétroviseur, le présent l’intéresse aussi. D’où la partie " Constantine aujourd’hui ". Site coup de coeur d’Afrique.

Visiter Constantine.



à la une




communiqués

afrik-foot