28 mars 2017 / Mis à jour à 13:52 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Libye
Les huiles de Gaddafi
Saif El-Islam Khaddafi. Le cadet des frères Gaddafi (Khaddafi) expose une vingtaine de ses toiles à l’Institut du monde arabe à Paris. Une première, qui permet de découvrir un style éclectique et cacophonique. L’artiste de la famille est aussi le président de la fondation caritative qui organise l’exposition.

Le rejeton du Guide de la Révolution libyenne peint. Avec le désert comme dénominateur commun, une vingtaine des toiles de Saif El-Islam Gaddafi sont exposées à Paris à l’Institut du Monde Arabe jusqu’à la fin du mois de mars. Pour sa première exposition parisienne, l’aînéde la fratrie Gaddafi mélange des oeuvres récentes, dont l’engagée " Intifada " (2001) - un poing levé refermé sur une pierre, accompagné de coupures de presse explicites - avec des plus anciennes. Comme ces " Natures mortes " de 1996-97, grappes de raisins et coupes de fruits assez maladroites ou ce " Cheval arabe ", crinière au vent, pur exercice d’école.

Saif El-Islam , " le glaive de la religion ", manie son pinceau dans tous les sens. Dire que son style est éclectique est un euphémisme. Passant du figuratif à l’abstrait, il mêle les genres et les couleurs, pas forcément avec bonheur. Son oeuvre centrale est un hommage aux peintures rupestres. Intitulée " Le désert n’est pas silencieux ", c’est une véritable cacophonie picturale. Morceaux de toile de jute, de cordes, peinture dorée ou rouge sang, couchers de soleils flamboyants, vaches rupestres et ombres de girafes. Le désert devient un vaste champ d’expérimentation pour la créativité de Gaddafi junior qui semble n’avoir pas de bornes.

Le Défi

Les tableaux les plus intéressants sont encore ses peintures sur tissus bédouins, poétiques et inspirées. Le reste de ses toiles tourne autour de plusieurs thèmes : l’explosion des couleurs, le tigre - animal qu’il affectionne particulièrement - la religion et la figure du père. D’où cette toile étonnante, baptisée " Le Défi " (2000). En fond : le soleil couchant, la mer et la plage. Au premier plan : trois religieux en robes de bure portant des croix. Dominant l’ensemble : le portrait ultra-réaliste (car tiré d’une photo) de Muammar Gaddafi.

Cette exposition itinérante, organisée par la Fondation Mondiale Gaddafi des associations caritatives (dont Saif est président) rassemble également, sous le titre Art et patrimoine de Libye, des toiles des peintres libyens Salah Shagroun et Fawzi Swei, ainsi que des éléments archéologiques de la Libye antique.

Art et patrimoine de Libye, en accès libre à l’Institut du Monde arabe - 1, rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005 Paris.



à la une




communiqués

afrik-foot