21 décembre 2014 / Mis à jour à 17:09 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Egypte - NTIC - Femmes
Les Egyptiennes à la conquête de leur identité

Lancement de la campagne "Votre identité, vos droits" à destination des femmes égyptiennes. Au moins quatre millions de femmes vivent en Egypte sans carte d’identité nationale. Pour les aider à accéder à leurs droits civiques, le gouvernement, en partenariat avec l’Organisation des Nations unies (ONU), a lancé dimanche une campagne de sensibilisation sur la question intitulée « votre identité, vos droits » dans tout le pays. Les organisateurs ont notamment sollicité l’aide des internautes pour mener leur projet à bien.

Quatre millions d’Egyptiennes vivent sans carte d’identité. Une réalité qui montre une fois de plus le fossé existant entre les hommes et les femmes en Egypte. Le gouvernement et plusieurs agences de l’ONU, dont le Programme des Nations unies et l’ONU-Femmes, ont lancé, dimanche, une campagne de sensibilisation intitulée « votre identité, vos droits », rapporte le journal Ahram Online. Selon l’ONU, « 2,5 millions de femmes au Caire n’ont pas de carte d’identité ». La campagne débutera dans trois gouvernorats densément peuplés, Qalyubia, Ouinya et Assiout. D’après les organisateurs, les contraintes financières et bureaucratiques sont les principaux obstacles qui empêchent les femmes de détenir une carte d’identité.

« Sans carte d’identité une femme n’a aucun droit »

Pour les organisateurs, cette campagne est essentielle pour permettre aux femmes d’accéder à davantage d’autonomie et d’indépendance économique. Ils souhaitent notamment les encourager à participer davantage à la vie politique. D’autant qu’une femme sans carte d’identité ne peut posséder un terrain, ni vendre ou acheter des biens, ou encore hériter des membres de sa famille. Elle ne peut pas non plus voter lors des élections. « Sans carte d’identité, une femme n’a aucun droit, c’est comme si elle n’existait pas », déplore la coordonnatrice de la campagne, Maya Morsy. « La carte d’identité nationale permet de garantir aux femmes leurs droits civils et politiques et leur permet d’être incorporées dans des enquêtes démographiques nationales et statistiques », précise le Gouverneur de la localité de Qalyubia, Adly Zayed. Selon des chiffres de l’ONU qui date de 2006, près de 41% des femmes en Egypte sont illettrées.

Une campagne active sur les réseaux sociaux

Durant la campagne, plusieurs moyens de communication, dont la télévision, la radio et les réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook seront employés pour mener le projet à bien. « Les médias sociaux seront notre principal outil pour informer les femmes qui n’ont pas de carte d’identité », ont indiqué les organisateurs. Ils ont également appelé les internautes à les aider à diffuser la campagne sur Twitter et Facebook. « Le but de notre présence en ligne n’est pas d’informer les femmes dans les villages mais de faire connaitre cette campagne aux classes moyennes et aisées », ont-ils écrit sur Twitter. Selon eux, « l’Egypte est classée 120e sur 128 pays en matière d’égalités entre les sexes ».

En effet, les rapports entre les hommes et les femmes sont loin d’être faciles en Egypte. Les femmes y sont régulièrement victimes de harcèlement sexuel. En 2008, une étude du Centre égyptien pour les droits de la femme a révélé que 83% des femmes interrogées ont été harcelées sexuellement, 46 % ont affirmé subir ce harcèlement de manière quotidienne, 91 % sont harcelées dans des lieux publics. Quant aux hommes, 63 % ont admis avoir déjà pratiqué le harcèlement.

Lire aussi :

- Huit femmes lancent un appel pour « la dignité et l’égalité des femmes »

- "Femmes du Caire" : Les mille et un drames


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles