28 août 2014 / Mis à jour à 10:39 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
RDC - Justice - Politique - Crime et banditisme
"Qui a tué Laurent-Désiré Kabila ?"

Le documentaire de Marlène Rabaud et d’Arnaud Zajtman explore plusieurs pistes. France O diffuse ce mercredi un documentaire inédit sur les responsables de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila en 2001. Les journalistes Marlène Rabaud et Arnaud Zajtman. Meurtre à Kinshasa. Qui a tué Laurent-Désiré Kabila ? offre un éclairage intéressant sur la disparition de l’ancien chef de l’Etat congolais.

Qui sont les responsables de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, chef de l’Etat congolais de 1997 à 2001 et père de l’actuel président de la République Démocratique du Congo (RDC) ? Les journalistes Marlène Rabaud et Arnaud Zajtman ont mené l’enquête. Le résultat : Meurtre à Kinshasa. Qui a tué Laurent-Désiré Kabila ?, un documentaire de 52 minutes qui sera diffusé ce mercredi soir sur la chaîne française France O.

Laurent-Désiré Kabila est assassiné dans son bureau le 16 janvier 2001 par un proche : un ex-enfant soldat membre de sa garde rapprochée, Rachidi. Ce dernier sera tué quelques heures plus tard par le fidèle aide de camp de "Mzee", le surnom du président Kabila, Eddy Kapend. Le militaire sera d’ailleurs accusé plus tard d’avoir tenté de s’arroger le pouvoir. Car c’est lui qui contrôle les généraux de Kabila après sa mort et en attendant que sa succession soit organisée. Quelques heures après sa mort, Joseph Kabila succède à son père à l’âge de 29 ans.

Les anciens correspondants de BBC en RDC, Marlène Rabaud et Arnaud Zajtman, ont rencontré ceux qui ont été accusés de cet assassinat et fait l’objet d’un procès inique, selon la communauté internationale. Parmi eux, Antoine Vumilia, un ex-agent de renseignements qui n’a pas eu la chance comme ses co-accusés, notamment George Mirindi de fuir et de trouver refuge en Suède, l’un des pays qui a accordé l’asile aux victimes de la parodie de justice subie par les assassins de Kabila. George Mirindi, qui a reçu Arnaud Zajtman dans son exil suédois, est l’un des complices présumés de l’assassinat de Kabila. Il a attendu Rachidi dans une voiture aux abords des bureaux de l’ancien président congolais.

Beaucoup de boucs-émissaires et de nombreux suspects

Les pistes explorées sur les éventuels assassins de Laurent-Désiré Kabila font, entre autres, intervenir une attachée militaire de l’ambassade des Etats-Unis en RDC. Laurent-Désiré Kabila était devenu gênant pour l’administration américaine. Tout comme il irritait les partisans du commandant Masasu, compagnon d’arme du président congolais et recruteur de son armée d’enfants soldats, qui sera sommairement exécuté suite aux ordres de Laurent-Désiré Kabila. Le président congolais était également dans le collimateur d’un négociant libanais de diamants, lésé par un monopole accordé à une entreprise israélienne par Laurent-Désiré Kabila. Poursuivi, l’homme d’affaires trouve refuge dans les rangs de la rébellion d’alors du Rassemblement congolais pour la Démocratie (RCD), soutenue par Rwanda et opposée à Kabila père. Sur les traces du négociants, des soldats directement sous les ordres de l’actuel président Joseph Kabila exécuteront onze Libanais. Un assassinant qui oriente également les soupçons sur l’actuel président congolais qui apparaît comme le plus important bénéficiaire de la mort e son père.

Bien documenté, Meurtre à Kinshasa. Qui a tué Laurent-Désiré Kabila ? qui a tout d’un bon film policier, est une enquête qui éclaire sur les mobiles des éventuels assassins de l’ancien chef de l’Etat de la RDC. Mais surtout, ce documentaire enfonce les clous : les assassins de Laurent-Désiré Kabila ne sont pas ceux qui croupissent dans l’insalubre prison de Kinshasa, la capitale congolaise.

Meurtre à Kinshasa. Qui a tué Laurent-Désiré Kabila
de Marlène Rabaud et Arnaud Zajtman
Diffusé sur France Ô le mercredi 27 avril 2011 à 20 20h35


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles