Zimbabwe : Tsvangirai menace de quitter les discussions si les enlèvements continuent

Le leader du Mouvement pour un Changement Démocratique (MDC) Morgan Tsvangirai, a annoncé vendredi qu’il quitterait les discussions sur la formation du gouvernement zimbabwéen le 1er janvier si les enlèvements de membres du parti continuaient. « Plus de 42 membres du parti ont été enlevés », a-t-il déclaré à Gaborone au Botswana au cours d’une conférence de presse. Mail and Guardian rappelle que Tsvangirai suspendra les négociations avec le parti de Mugabe, la Zanu-PF se ses partisans ne sont pas relâchés. Pressé par l’ensemble de la communauté internationale de quitter le pouvoir, Robert Mugabe s’y refuse pourtant.