Zimbabwe : Mugabé critique de nouveau les « blancs »

Le Président zimbabwéen Robert Mugabé a accusé samedi lors d’un grand meeting ses rivaux politiques de vouloir « faire revenir les Blancs ». Dans un discours très partisan, il a fustigé ses adversaires en les accusant de vouloir faire bénéficier la richesse du pays aux étrangers « les Blancs ». « Nous avons fait l’erreur en 2008 de voter pour des personnes qui aiment les Blancs, de voter pour des personnes qui veulent ramener les Blancs et qui pensent qu’il n’y aura pas de développement sans les Blancs », a-t-il déclaré devant une foule en liesse. « Les riches ressources dont est doté notre pays est pour les Noirs », a indiqué l’octogénaire (89 ans). Il a aussi attaqué les homosexuels, les décrivant comme des étrangers à la culture africaine. « Dieu a détruit la terre à cause des péchés comme ceux-ci. Les mariages sont entre un homme et une femme qui, lorsqu’ils sont mariés, engendrent des enfants », a-t-il dit.