Zimbabwe : les leaders européens pour le départ de Mugabe

Après la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, la France a demandé lundi la démission du président zimbabwéen Robert Mugabe. «Je dis aujourd’hui que le président Mugabe doit partir», a déclaré Nicolas Sarkozy lors d’une rencontre avec l’ancien président américain Jimmy Carter et l’ex-secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan. Il a ajouté qu’il était temps de dire au président en poste depuis plus de vingt ans : « vous avez assez pris en otage votre peuple, les habitants du Zimbabwe ont le droit à la liberté, à la sécurité et au respect», écrit Libération. L’Union Européenne a, quant à elle, renforcé ses sanctions à l’égard du président Mugabe en inscrivant les noms de dix Zimbabwéens sur la liste des personnes interdites de séjour en Europe. Y figurent déjà plus de 168 personnes dont Robert Mugabe et sa femme, Grace.