Zimbabwe : le gouvernement ouvre le secteur du tourisme

Le gouvernement zimbabwéen a donné le feu vert à l’industrie du tourisme, de reprendre toutes les activités commerciales de ses opérations avec effet immédiat, mettant fin à une fermeture de cinq mois, en raison de la pandémie de Covid-19. La décision intervient à un moment où des compressions massives se profilaient dans le secteur et menaçaient ainsi de nombreuses travailleurs qui dépendent du tourisme pour survivre.

Avec ce redémarrage des activités, le gouvernement zimbabwéen s’attend à ce que son secteur touristique excite le marché et ravive l’attention mondiale sur « Destination Zimbabwe » et insuffle une nouvelle vie dans la chaîne de valeur. La ministre de l’Environnement, du Climat, du Tourisme et de l’Hôtellerie, Nqobizitha Mangaliso Ndlovu, a annoncé, jeudi, la décision, qui fait suite à l’approbation du Cabinet.

Suite à l’intense engagement des parties prenantes et au lobbying des leaders de l’industrie, le pays a décidé de relancer le secteur du tourisme pour une reprise. L’industrie a été durement frappée par la pandémie mondiale de Covid-19, toutes les activités étant pratiquement arrêtées. « Je suis heureux d’annoncer qu’après l’approbation du Cabinet, tous les secteurs touristiques peuvent désormais reprendre leurs activités », a déclaré le ministre Ndlovu.

« Ceux-ci incluent, mais sans s’y limiter : les safaris, le saut à l’élastique, les tyroliennes, les promenades en hélicoptère, les promenades avec les lions, les promenades à dos d’éléphant et toutes les activités touristiques enregistrées. Pour éviter toute ambiguïté, cela inclut également la reprise des opérations de bateaux sur nos lacs, à la fois pour le tourisme et la pêche (et d’autres activités liées au tourisme), dans le strict respect des directives de pandémie Covid-19, qui ont été élaborées. Je le mentionne en particulier, parce que dans des régions comme Kariba, l’industrie nautique est un pilier clé de leur tourisme pour les loisirs et la pêche », a-t-il ajouté.

Le ministre a félicité le secteur du tourisme pour sa résilience pendant les périodes difficiles et a assuré que l’industrie rebondirait et atteindrait une économie touristique de 5 milliards de dollars d’ici 2025. La voie de la réouverture du tourisme a commencé il y a environ deux mois, lorsque le gouvernement a entamé de larges consultations avec les parties prenantes, un processus qui a abouti au lancement de la Stratégie nationale de relance et de croissance du tourisme par le Président Emmerson Mnangagwa, à Victoria Falls, le mois dernier.

Selon Nqobizitha Mangaliso Ndlovu, l’impact négatif de la fermeture, en raison de la pandémie de Covid-19 était ressenti dans tout le secteur du tourisme et ses chaînes de valeur. « Je suis néanmoins convaincu que le lancement de la stratégie nationale de relance et de croissance du tourisme nous laisse avec la clarté, sur ce que le gouvernement entend faire pour sortir le secteur de la récession actuelle. Cela ne peut cependant être réalisé qu’avec le soutien du secteur privé. L’une des questions clés restées sans réponse après ce lancement concernait les activités touristiques considérées comme récréatives et de loisirs, qui étaient restées fermées », a-t-il conclut.