Zimbabwe : le délit d’offense au chef de l’Etat abrogé

La Cour constitutionnelle du Zimbabwe a abrogé le délit d’offense au chef de l’Etat, utilisé pour arrêter des opposants au président Robert Mugabe, a annoncé jeudi un responsable du tribunal. Ces dix dernières années, des dizaines de dissidents ont été arrêtés et accusés d’insulte au président. Un des chefs de file de l’opposition, qui a qualifié Robert Mugabe, 89 ans, « d’âne fatigué » avant la dernière élection présidentielle, a été placé en garde à vue pendant plusieurs semaines.