Zimbabwe : des exportations de cannabis de 686,2 milliards en 2021

Le Zimbabwe voit les recettes d’exportation du cannabis dépasser celles du tabac de près de trois fois après avoir légalisé, l’année dernière, la culture de la plante à des fins médicinales. Le gouvernement a délivré 44 licences depuis septembre, date à laquelle il a annoncé des règles pour la culture du cannabis, et les ventes devraient atteindre 1,25 milliard de dollars (plus de 686,2 milliards FCFA) en 2021, a déclaré le porte-parole du Trésor, Clive Mphambela.

Trente producteurs « sont prêts et certains faisaient des tests de production », a dit Mphambela. Il a refusé de commenter les stocks de cannabis disponibles pour l’exportation. Le tabac est la plus grande exportation agricole de la nation d’Afrique Australe et a rapporté 444 millions de dollars (plus de 243,7 milliards FCFA) de la saison de commercialisation 2020 qui s’est terminée en août, selon le Tobacco Industry and Marketing Board.

Un économiste indépendant basé à Harare, John Robertson, a révélé que les projections étaient ambitieuses. « C’est une surestimation massive et ne tient pas compte du fait que le cannabis est cultivé sur de nombreux marchés, en dehors du Zimbabwe », a-t-il indiqué. « Il est vendu en grammes, pas en kilogrammes ou en tonnes, il y aura donc une déception. Le seul enthousiasme viendra des producteurs, mais l’offre massive à l’échelle mondiale fera baisser les prix», a ajouté Robertson.

Dans son exposé budgétaire du 26 novembre dernier, le ministre zimbabwéen des Finances, Mthuli Ncube, a déclaré que la production de cannabis à des fins médicinales a un « immense potentiel » pour générer des recettes d’exportation et des recettes fiscales. Une taxe sur le cannabis sera introduite, l’année prochaine, conformément aux valeurs d’exportation, a indiqué Ncube. Des taxes allant jusqu’à 20% seront appliquées sur les huiles, les extraits en vrac et les fleurs de cannabis séchées.

Les cultivateurs, dont la plupart sont des locaux avec des partenaires internationaux, peuvent produire de 40 à 46 millions de dollars (plus de 25,2 milliards FCFA) de cannabis par mois, ce qui sous-tend les estimations « très conservatrices » du Trésor, a déclaré Clive Mphambela.

À rappeler que l’Afrique du Sud, le Malawi, la Zambie et le Lesotho ont également légalisé le cannabis médicinal.