Zambie : un budget national 2021 de 338,8 milliards FCFA

Le ministre des Finances de la Zambie, Dr Bwalya Ng’andu

Le ministre des Finances de la Zambie, Dr Bwalya Ng’andu, a dévoilé une proposition de budget national de 119,6 milliards de kwacha zambien (338,8 milliards FCFA) pour 2021, visant à jeter les bases de la reprise économique, à sauvegarder les moyens de subsistance et à protéger les personnes vulnérables dans la société, à la lumière de la pandémie du Covid-19.

Le Dr Bwalya Ngandu a présenté une proposition de budget national 2021 de 119,6 milliards de kwacha zambien (338,8 milliards FCFA), représentant 32,6% du produit intérieur brut (PIB), soit plus que le budget national 2020 de 106 milliards de kwacha zambien (328,6 milliards FCFA). Sur ce montant, 68 milliards de kwacha zambien (192,6 milliards FCFA), représentant 18,5% du PIB, proviendront des recettes intérieures et des subventions, tandis que le solde de 51,6 milliards de kwacha zambien (environ 146,1 milliards FCFA), sera levé grâce à des financements intérieurs et extérieurs.

Lors de la présentation du budget 2021, le Dr Bwalya Ng’andu a déclaré que le gouvernement avait élaboré un programme de relance économique à moyen terme, pour succéder au programme de stabilisation et de croissance économiques de 2019. Il a déclaré que le programme de relance économique fournit des incitations pour relancer la croissance et renforcer la résilience, sauvegarder les moyens de subsistance et protéger les personnes vulnérables dans la société, ainsi que restaurer la viabilité de la dette.

Le Dr Ngandu a indiqué que le budget 2021 sera désormais basé sur les résultats plutôt que sur la budgétisation basée sur les activités, afin de promouvoir les performances et d’améliorer la transparence et la responsabilité. Le ministre des Finances a, depuis, relevé le seuil d’exemption pour la rémunération, selon la rémunération à 4 000 kwacha zambien (113 315 FCFA) contre 3 300 (93 485 FCFA) par mois, afin d’augmenter le revenu disponible des employés.

Le ministre a en outre apporté un soulagement aux personnes handicapées en augmentant le crédit d’impôt de 500 kwacha (14 164 FCFA) à partir de 250 kwacha (7 082 FCFA) et a également augmenté la subvention accordée aux employeurs pour l’emploi d’une personne handicapée. Il a également augmenté l’allocation pour le démantèlement des arriérés à 2,3 milliards de K en 2020, contre 437 millions de K en 2019.

En outre, le Dr Ng’andu a déclaré que le gouvernement réduirait les emprunts sur le marché intérieur à 1,1% du PIB, contre 1,4% du PIB en 2019.