Youssouf Fofana bientôt en France

Youssouf Fofana, le chef présumé du « gang des barbares », qui est accusé d’avoir mis fin aux jours d’Ilan Halimi est sur le chemin du retour pour la France. Il y est attendu samedi. La justice ivoirienne a autorisé, jeudi, son extradition et Abidjan souhaite le voir quitter le territoire « le plus tôt possible ».

Youssouf Fofana sera jugé, en France, son pays. Il est suspecté d’avoir enlevé et torturé à mort Ilan Halimi à Bagneux (Hauts-de-Seine). La justice ivoirienne a rendu, jeudi, un avis favorable quant à son extradition. Le décret relatif à cette procédure a été signé, quelques heures après la décision de justice, par le Président ivoirien Laurent Gbagbo. « Nous souhaitons qu’il parte le plus tôt possible », a déclaré le ministre ivoirien de la Justice Mamadou Koné en annonçant la nouvelle ce vendredi matin. Un airbus A-310 de l’armée de l’air française partira ce jour pour Abidjan, avec à son bord trois policiers, en vue de rapatrier Fofana, ce samedi, vers la France.

Un crime crapuleux qualifié d’antisémite

Pendant l’audience, qui s’est déroulée à huis-clos à Abidjan, les avocats du chef présumé du « gang des barbares », né de parents ivoiriens, ont tenté de prouver qu’il était Ivoirien au nom du droit du sang. C’est ce dernier qui est appliqué en Côte d’Ivoire en matière de nationalité. Une argumentation rendue caduque, entre autres, par le fait que Youssouf Fofana soit arrivé le 15 février en Côte d’Ivoire avec un passeport français, à l’intérieur duquel se trouvait un visa ivoirien.

C’est le 22 février dernier que la police ivoirienne a mis fin à la cavale de Youssouf Fofana, né le 2 août 1980 à Paris, sous le coup d’un mandat d’arrêt international lancé par la France. Il est accusé d’avoir organisé le kidnapping et d’avoir tué d’Ilan Halimi, un jeune homme juif âgé de 23 ans. Un meurtre crapuleux qui a mis en émoi toute la France et plus particulièrement la communauté juive. L’hypothèse du crime raciste a en effet été retenue par la juge d’instruction Corinne Goetzmann. Vingt-et-une personnes, dont la majorité est en détention provisoire, sont poursuivies dans cette affaire. A noter que Youssouf Fofana nie le meurtre d’Ilan Halimi et a tenté de se suicider. Après avoir déjà essayé, selon une source ivoirienne, de se défenestrer, il a encore ingéré, mercredi, une « petite quantité d’eau de Cologne ».