Youssou Ndour et la présidentielle, des artistes réagissent

Youssou Ndour est en lice pour la présidentielle du Sénégal de février 2012. L’annonce de la candidature de l’artiste sénégalais mardi s’est propagée comme une trainée de poudre. Si nombre de médias occidentaux considèrent son entrée en politique comme un fait exceptionnel, ce n’est pas le cas de certains artistes sénégalais comme Omar Pène ou le rappeur Fou malade du mouvement « Yen a marre », qui estiment que le roi du Mbalaax est un candidat comme un autre. Contacté par Afrik.com, ils livrent leurs réactions.

L’opinion des artistes sénégalais face à la candidature à l’élection présidentielle de Youssou Ndour est bien différente de celle de la presse occidentale. Pas de quoi en faire tout un plat ! Pour Omar Pène, le leader du groupe Diamono, « Youssou Ndour a le droit de poser sa candidature, étant un citoyen sénégalais ». Selon lui, « si elle est aussi médiatisée et particulière c’est parce que c’est Youssou Ndour ».

Même son de cloche pour le rappeur Awadi qui a hésité à se prononcer sur la question. « C’est un citoyen, donc il a le droit de se présenter ». Mais d’après lui, « se présenter c’est bien, mais avoir un programme c’est encore mieux ! ». Son compatriote Fou malade, l’un des rappeurs du Mouvement citoyen « Y en a marre », estime de son côté que « si Youssou Ndour pense qu’en étant candidat il pourra régler les problèmes du Sénégal, il en a tous les droits ». Mais il a tenu à souligner que « Yen a marre reste toujours sur ses positions. Notre mouvement ne soutiendra aucun candidat. Youssou Ndour sera traité comme tous les autres ! »

« La candidature de Youssou Ndour est dangereuse »

Des avis loin d’être partagés par l’artiste ivoirien Alpha Blondy qui s’est exprimé sur L’Intelligent d’Abidjan. Selon lui, « la candidature de Youssou Ndour est une décision courageuse mais dangereuse. Chacun a son expérience personnelle. Faire le saut sur ce terrain est dangereux ». Alpha Blondy estime également « qu’on peut être un excellent chanteur, sans être un excellent politicien ». Le chanteur ivoirien a comparé la candidature du roi du Mbalaax à celle du président haïtien, Michel Martelly, chanteur très célèbre à Haïti avant sa prise de fonction à la tête du pays : « Peut-être que c’est cet exemple qui l’a encouragé. Je ne sais vraiment pas ce qu’il a derrière la tête. De toute façon, il appartient à la famille musicale. Donc, dans la vie on ne sait jamais ! » Pour Alpha Blondy, « Youssou Ndour est un artiste inspiré. Mais sera-t-il un politicien inspiré ? », s’interroge-t-il, avant de conclure : « Je ne sais pas. Je lui souhaite bonne chance et beaucoup de prudence ».

Youssou Ndour a encore du chemin à faire pour convaincre l’opinion publique qu’il est un candidat comme un autre. Les artistes ne sont pas les seuls à être sceptiques face à son entrée en politique. Au pays de la Téranga, cette décision n’a pas non plus suscité d’engouement.