Youness, le nouveau « prince » du raï, à The Voice 3

youness-el-guezouli-et-nikos-aliagas.jpg

Il y a bien longtemps que la musique raï a disparu du paysage médiatique et musical français. Youness, le nouveau « prince » du raï entend combler ce vide. Candidat à la version française de « The Voice 3 », son passage sera diffusé samedi 15 février sur TF1. Interview.

Né à Fès, Youness, 30 ans, a grandi avec ses cinq frères et sœurs à Meknès. Il est repéré dans l’émission « Casting Star », sur la chaîne marocaine 2M, qu’il remporte en 2003. Après s’être fait un nom dans son pays, il tente sa chance dans l’Hexagone où il vit depuis maintenant six ans. Son premier album, Safar, sorti en 2011, raconte, entre autres, son arrivée en France. L’émission « The Voice 3 », dans laquelle il est candidat, est selon lui un bon coup de pouce à son projet. Son passage sera diffusé samedi 15 février à 20h50 sur TF1.

Afrik.com : On dit de vous que vous seriez La nouvelle voix du raï en France…

Youness :
C’est un beau compliment. Peut-être parce que l’on entend pratiquement plus de raï en France, ou du moins, car les médias n’en parlent plus et donc rares sont les chanteurs de raï qui parviennent à se faire connaître.

Afrik.com : Peut-on imaginer le fait que vous soyez le nouveau « prince » attendu par les fans de raï ?

Youness : Oui on peut, enfin je l’espère (rires). En ce qui concerne l’appellation « prince du raï », je ne suis pas contre ce surnom, mais je pense que ce sera au public d’en choisir un. Mais je tiens tout de même à mon prénom Youness.

Afrik.com : On compare souvent votre voix à celle de Cheb Mami. D’ailleurs, votre manager est le même que le sien. Ce chanteur fait-il partie de vos influences ?

Youness :
C’est vrai que beaucoup de personnes confondent nos voix, et c’est un grand honneur. Cheb Mami fait partie des meilleurs chanteurs de raï. Mais nous proposons tout de même des choses différentes et avons un univers musical propre à chacun.

youness-el-guezouli-et-nikos-aliagas.jpg
Afrik.com : Vous avez remporté en 2003 « Casting Star », une émission similaire à « Nouvelle Star », devenue par la suite « Studio 2M ». Désormais, c’est en France, à « The Voice 3 » où vous tentez votre chance. Pourquoi « The Voice » ?

Youness :
A l’époque, ce sont mes camarades de classe qui m’ont encouragé à me présenter à « Casting Star ». J’ai participé à cette émission pour avoir un peu plus confiance en moi et mesurer mon talent auprès du public. Aujourd’hui, j’ai envie de faire connaître ma musique aux téléspectateurs de France et « The Voice », qui est une très belle émission, est un bon moyen pour y parvenir.

Afrik.com : Dites-nous en avant-première si vous avez été retenu…

Youness :
(Rires) Vous savez bien que je n’ai pas le droit de révéler les résultats avant la diffusion. J’ai donné ma parole et je dois la respecter. Le respect fait d’ailleurs partie des thèmes que j’aborde dans mes chansons.

Afrik.com : Justement, vous racontez quoi dans vos chansons ?

Youness :
J’essaie de porter un message, à commencer par expliquer ce que je pense de la vie. Quand je suis arrivé en France, j’étais seul. Et j’ai eu envie de parler de mon pays le Maroc, de ma mère, de mon père, de mes frères et sœurs… Le raï est un bon moyen pour exprimer ses opinions. C’est une très bonne carte de visite pour le public.

Afrik.com : On termine sur votre actualité…

Youness :
Je travaille sur mon deuxième album qui devrait sortir avant l’été prochain. On programmera ensuite des concerts.

Mani Nassik, extrait de l’album Safar