Yémen : deux otages dont un Sud-Africain exécutés par Al-Qaida

Au Yémen, deux otages ont été exécutés, ce samedi, par leurs ravisseurs liés à Al-Qaida. Il s’agit d’un journaliste américain et d’un enseignant sud-africain qui lui était retenu en otage depuis mai 2013.

Pierre Korkie, enseignant sud-africain, qui était retenu en otage depuis mai 2013, au Yémen, a été exécuté par ses ravisseurs liés à Al-Qaida. Selon une ONG qui tentait de négocier sa libération, il devait être libéré ce dimanche.

Un autre otage, un photojournaliste américain du nom de Luke Somers, retenu depuis septembre 2013 dans le sud du pays, a été aussi exécuté par les ravisseurs. Ces deux exécutions ont eu lieu ce samedi, alors que l’armée yéménite, en collaborations avec des forces spéciales américaines, ont tenté de libérer les otages. Cette opération n’a finalement pas permis de sauver Luke Somers et Pierre Korkie.

« Les forces spéciales américaines ont mené une mission au Yémen, afin de libérer un citoyen américain, Luke Somers, et tout autre citoyen étranger tenu en captivité avec lui par les terroristes d’Al-Qaïda dans la Péninsule arabique. Mais M. Somers et un second citoyen non Américain qui était captif avec lui ont été assassinés par les terroristes de l’Aqpa au cours de cette opération », a indiqué Chuck Hagel, le secrétaire américain à la Défense.

Au cours de l’opération, dix membres d’Aqpa seraient morts et un onzième ravisseur aurait été blessé. Le Président américain Barack Obama a condamné « le meurtre barbare » de Luke Somers. Selon l’association Gift of the Givers, qui tentait de négocier sa libération, Pierre Korkie devait être libéré ce dimanche.