Wock ou la pop rock africaine

Découverte RFI 2000, le groupe sénégalais Wock propose une alchimie nouvelle : la pop rock africaine. Un mélange qui ne fera peut être pas l’unanimité mais qui mérite le détour.

De la pop rock africaine. Il fallait oser : Wock l’a fait. Le groupe sénégalais, lauréat du prix découverte RFI 2000, nage totalement à contre-courant de la musique africaine actuelle. Un son plus anglais qu’africain, des chansons chantées en wolof : l’alchimie est curieuse et ne peut laisser indifférent.

Pas de demi-mesure : on aime ou on n’aime pas. Wock est un groupe fondé en 1996. A entendre leur musique, on se dit tout de suite qu’il s’agit là de productions enregistrées dans les studios londoniens, tant les rythmiques rappellent la pop rock anglaise. Pas du tout. L’inspiration est étonnamment 100% sénégalaise. Non pas de Dakar mais de Saint Louis.

Guitares acoustiques et électriques

Tout est chanté en wolof. Mais les vibrations africaines s’arrêtent là. Pour le reste, guitares électriques et acoustiques sont là pour asseoir le véritable son du groupe : le rock. Un rock aux accents mélancoliques qui invite au voyage.

Peut-on encore classer Wock – et son album du même nom – dans la musique africaine ? Il faudrait plus sûrement considérer le groupe sous le prisme d’un universalisme culturel où la musique transcende les frontières. Nominé, en France, aux Victoires de la musique 2001, Wock écume les scènes d’ici et d’ailleurs pour faire découvrir et promouvoir sa démarche artistique si particulière.

Du rock, peut-être un peu trop rock…Wock est une curiosité que nous vous invitons tout de même à découvrir.

Wock,  » Wock « , BMG France 2000

Pour commander l’album.