Wizkid et Burna Boy célèbrent leurs racines à travers « Ginger »

Burna Boy et Wizkid

Le chanteur Wizkid a sorti le clip de son titre « Ginger » en collaboration avec son compatriote Burna Boy. Rempli de dialectes, le rythme de la danse rend un hommage direct aux origines nigérianes des deux artistes. Le clip, publié sur YouTube le 8 janvier 2021, a déjà enregistré plus de 1 237 399 vues.

C’est le retour à la source pour l’artiste nigérian Wizkid, qui vient de sortir un nouveau clip de son titre « Ginger », extrait de l’album « Made in Lagos », en collaboration avec son compatriote Burna Boy, pour honorer leurs racines nigérianes. Pour les images du clip-vidéo, la production a misé sur des tons terreux et « nude », tant dans les couleurs des décors que dans les costumes. La production compte plusieurs danseurs et modèles de couleur noire. L’un des scénarios fait référence au travail manuel de la femme africaine, avec des danseurs exécutant une chorégraphie au milieu de briques d’argile.

En 2016, Wizkid s’est fait connaître pour sa participation au hit « One Dance », du rappeur Drake. Depuis, l’artiste a toujours mis un point d’honneur à mettre des éléments de la musique et de la culture nigériane au cœur de son travail. « Cette vidéo a évidemment été tournée dans le strict respect des règles du confinement… Meji a pu faire preuve d’une grande créativité sur celle-ci », a réagi un internaute, répondant au nom de Obi Madugba.

« J’adore tellement Wizzy. Je souriais comme une maman tout au long de la vidéo. Je ne voulais pas que ça se termine. J’adore cette ambiance classique. La vidéo et la chanson sont si paisibles. Et Wizzy est en effet le roi du swagg, quand il s’agit de la façon dont il assemble ses tenues. Je t’aime stay boy », a indiqué Osa Nessa.

Le dernier album Wizkid « Made In Lagos », dont est extrait le son titre « Ginger », a reçu les éloges du portail Pitchfork, qui a félicité Wizkid pour « avoir enfin équilibré la formule qui unit ses origines et l’extérieur avec de grandes chansons pop qui peuvent rivaliser entre les cultures et un thème sous-jacent qui embrasse ses racines ».