Whitney Houston : mort d’une étoile

Whitney Houston était originaire de Newark, dans le New Jersey, aux Etats-Unis d’Amérique. Elle a été retrouvée inanimée samedi 11 février 2012, dans la baignoire de sa chambre du Hilton de Beverly Hills, où elle se trouvait pour participer à la soirée de remise des Grammy Awars prévue pour dimanche 12 février, et qui a été profondément endeuillée par sa disparition.

Whitney Houston a commencé sa carrière dans une église Hope Baptiste Church dans le New Jersey où elle passa son enfance et sa jeunesse… Partie du Gospel, elle allait ouvrir une nouvelle voix pour la chanson noire africaine, et devenir le pendant féminin de Mickael Jackson : star noire adulée par un public international, traversant toutes les cultures et toutes les origines, comme en témoigne l’émotion mondiale que cause son décès.

En février 1986, elle a presque 23 ans, et c’était il y a exactement 26 ans… Whitney Houston raflait six Grammy Awards dont ceux de meilleure chanteuse de l’année, devant Sade et Madonna. Très vite parvenue au faîte de la gloire, elle était déjà une étoile. Le New York Times titrait: «La nouvelle coqueluche de la pop music». Déjà millionnaire en dollars, elle était le fleuron de sa maison de disques, Arista, dont le patron, Clive Davis, gérait habilement sa carrière et sa promotion…

The Voice

Surnommée «the voice» (la Voix), Whitney Houston a dominé la scène musicale américaine de pop et de soul dans les années 1980 et 1990, et elle a vendu 170 millions de disques dans le monde entier. Parmi ses plus grands hits figurent How Will I Know, Saving all My Love for You et I Will Always Love You, chanson phare de l’année 1992, qui constituait la bande originale du film Bodyguard, succès mondial là aussi, qu’elle partageait avec Kevin Costner.

C’est justement en 1992 qu’elle unit sa vie au chanteur du New Edition, Bobby Brown, auquel elle donne une fille, Bobbi Cristina Brown, désespérée samedi par la nouvelle tragique…

Mais tous ses succès n’ont pas empêché Whitney Houston de dégringoler dans une spirale où l’alcool et la drogue, puis les cures de désintoxication et les médicaments, ne lui laissèrent plus de répit. L’éclat de sa voix même en était terni, et la face lumineuse de sa réussite avait son revers d’ombre et de souffrance… Sa disparition met un terme brutal à son parcours d’étoile filante.

Hommages multiples

Venus de toutes les generations de la chanson, les hommages ont déferlé sur Twitter dès l’annonce du décès de Whitney Houston, dans la nuit de samedi à dimanche. Notamment ceux des stars : Mariah Carey a ainsi écrit «Je suis en pleurs après la mort choquante de mon amie, l’incomparable Mme Whitney Houston», tandis que Justin Bieber expliquait, toujours sur Twitter, que «l’une des plus grandes voix de tous les temps a disparu».

Du côté des fans, la meilleure indication de l’émotion suscitée est la progression fulgurante du groupe « Whitney Houston » sur Facebook ce dimanche : entre 12 et 16 heures, pas moins de 100 000 nouveaux membres ont rejoint le fan-club virtuel… Qui a ainsi dépassé les 1 710 000 fans…

Pour des millions d’hommes et de femmes à travers le monde, sa voix évoquera pour toujours des moments heureux, des moments de leur vie, dont ses chansons forment la bande musicale. Ils sont aujourd’hui un immense cortège désolé qui l’accompagne vers l’éternité de la musique.

photo : copyright site du fan club de Whitney Houston (www.whitney.houston.com). Le site officiel de la star est : www.whitneyhouston.com