Werrason au Zénith de Paris samedi 13 mars

près avoir fait danser ses fans dans les quatre coins du monde avec son « Techno Malewa », issue de l’album du même nom, Werrason se reproduira au Zénith de Paris samedi 13 mars de minuit à l’aube, accompagné de son orchestre au grand complet.

Né un 25 décembre à Kikwit en RDC, Ngiama Noël Makanda de son vrai nom, grandit à Kinshasa où dès l’âge de 12 ans il intègre la chorale de l’église protestante de Cebezo.

Il en a fait du chemin depuis sa victoire à la même époque à un concours d’arts martiaux d’où lui est d’ailleurs venue son surnom de « Roi de la Forêt ». Entre temps il y eu en 1981 la création de « Wenge » Musica » qu’il forma avec quelques amis. Puis en 1997, la séparation du groupe; à la suite de quoi Werrason ne tarda pas à remonter une nouvelle formation « Wenge Musica Maison Mère (WMMM) ». Neuf albums et deux singles plus tard, un disque d’or ainsi que deux Koras, sa réputation de show man n’est plus à faire. En effet, parmi ses compères congolais, il est l’un de ceux qui réunit le plus de spectateurs toutes salles confondues (notamment en 2005 à Kikwit sa province natale, où il rassembla des centaines de milliers de spectateurs…).

Parmi ses nombreuses collaborations on compte des duos avec des artistes talentueux tels que Manu Dibango, Pit Baccardi, Passi, Shaggy ou encore Youssoupha.

Celui qui se distingue aussi à travers ses œuvres humanitaires – notamment par le biais de sa fondation pour les orphelins et des différentes campagnes pour l’UNESCO – est de nouveau prêt à s’attaquer au Zénith qui est devenu sa salle de prédilection.

Toujours avec le même soucis qu’on lui connait de surprendre et de satisfaire son public, il répète quotidiennement avec son orchestre qui l’accompagnera pour ce grand jour à ne manquer sous aucun prétexte.