Wanadoo investit Alger

Le fournisseur d’accès à Internet français Wanadoo vient d’acquérir 25% du capital du premier fournisseur privé algérien, Eepad. Bien que l’accord ait été signé samedi, les chiffres restent secrets.

Wanadoo, le fournisseur français d’accès à Internet, filiale de France Télécom, a signé samedi 10 mars un accord avec le premier fournisseur d’accès privé algérien, Eepad (Etablissements d’enseignement professionnel à distance), afin de développer l’essor d’Internet en Algérie.

Au terme de cet accord, Wanadoo acquiert 25% du capital d’Eepad. Bien que la presse algérienne ait annoncé un investissement de 20 millions de dollars de Wanadoo en Algérie dans les cinq prochaines années, la société française dément formellement ce chiffre.

Savoir-faire français

Un partenariat technique ainsi qu’une licence de distribution et de représentation de la marque Wanadoo en Algérie sont prévus.  » Wanadoo nous fournira de l’assistance technique et son savoir-faire dans un domaine qui nous permettra d’élargir notre présence en Algérie « , a déclaré à la presse Nouar Harzallah, directeur d’Eepad. En échange, le fournisseur d’accès algérien fournira des prestations et des contenus locaux à destination des Algériens résidant dans leur pays ou à l’étranger, notamment en France.

Eepad, organisme spécialisé dans le télé-enseignement et les visio-conférences, fondé en 1992, s’est vite orienté vers la fourniture d’accès à Internet. Avec succès. Agréé en septembre 1999, il est présent dans les grandes villes algériennes (Alger, Oran, Constantine, Annaba). L’entreprise recense aujourd’hui plus de 3 000 abonnés Internet et compte, grâce à l’accord conclu avec Wanadoo, atteindre les 30 000 d’ici la fin de l’année.