Wade plaide l’intégration africaine

En prenant la tête de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le président sénégalais, Abdoulaye Wade, plaide pour l’intégration régionale et africaine. A l’heure des grands blocs économiques, l’union entre les pays africains devient urgentissime.

En succédant à Alpha Oumar Konaré à la tête de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEOMA), le président sénégalais Adoulaye Wade, lance depuis Dakar un appel à un renforcement des sous-ensembles régionaux, avant de converger vers l’unité du continent africain.  » (…)C’est dans cette perspective que l’UEMOA devra accroître ses performances déjà fort appréciables pour, avec les autres organisations sous-régionales africaines, réussir le destin salutaire que s’est assigné notre continent à travers le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique « . Son rêve : l’Union africaine. Car le développement passe, selon le président sénégalais, par la constitution de grands blocs économiques et politiques.

Sortir des espaces nationaux

Les huit chefs d’Etat de l’Union assurent que l’entrée en vigueur de l’euro, en janvier prochain, n’aura en elle-même aucune incidence sur la parité du franc CFA Le président sortant, Alpha Oumar Konaré tire, cependant, la sonnette d’alarme.  » Sans une volonté politique affirmée de notre part, la situation économique et financière court le risque d’être dans une situation comparable à celle d’avant la dévaluation (en 1994, ndlr), lorsque le taux de croissance démographique était supérieur au taux de croissance du Produit intérieur brut « . Les indicateurs économiques sont au rouge. La croissance stagne et le risque de l’inflation n’est pas négligeable. Et au président malien d’appeler à l’établissement rapide d’un marché commun ouest-africain.

La conférence a adopté des nouvelles politiques communes en agriculture et en énergie.  » Il est indéniable que les espaces nationaux, pris isolément, ne sont pas les cadres appropriés « , tranche Abdoulaye Wade.

Par ailleurs, le 25è sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui regroupe quinze pays, s’est ouvert, ce jeudi à la mi-journée, à Dakar.