Vraies fausses menaces terroristes au Maroc

Il n’y a pas de menace terroriste pour les ressortissants américains au Maroc. Le département d’Etat a invalidé vendredi une annonce publique du 9 juillet dernier soutenant le contraire. Une affaire où les autorités chérifiennes n’auront jamais eu de réaction officielle.

 » L’annonce publique du 9 juillet 2001 concernant le Maroc est annulée suite à une plus grande évaluation de l’information en rapport avec de possibles actions terroristes au Maroc « . C’est en ces termes, pour le moins laconiques, que le Département d’Etat américain a invalidé, vendredi dernier, une première déclaration qui enjoignait les ressortissants américains à la plus grande vigilance face à la menace terroriste au Maroc. Si la nouvelle avait fait grand bruit dans le royaume chérifien, il n’y aura jamais eu de réaction officielle de la part des autorités.

 » (…) Les citoyens américains sont exhortés de maintenir un haut niveau de vigilance et de prendre les mesures appropriées pour augmenter leur conscience de sécurité pour réduire leur vulnérabilité. Les Américains devraient garder profil bas, éviter les foules et varier les routes et les horaires de tous leurs trajets habituels (…) « . L’annonce publique du 9 juillet dernier était on ne peut plus explicite. Il existe des risques d’attaques terroristes pour les Américains résidant au Maroc.

Pas de réactions officielles

Pour alarmistes qu’elles soient, ces informations n’étaient pourtant pas dignes de toute confiance. Le Département d’Etat, expliquait lui même dans le premier communiqué qu’il n’avait pas encore vérifier ses sources.  » Le gouvernement américain a des informations qui n’ont pas encore pu être déterminées comme crédibles selon lesquelles des individus pourraient être en train d’organiser des actions terroristes contre les intérêts américains au Maroc (..) « .

Pourquoi alors communiquer sur des bruits de couloirs si aucune preuve ne peut être avancée pour étayer de bien graves allégations ? Peut-être parce que prudence est mère de sûreté. L’Ambassade des Etats-Unis à Rabat se refuse à tout commentaire.

Mutisme également de la part du ministère des Affaires Etrangères marocain qui, à aucun moment, n’a réagi officiellement. En haut lieu pourtant, l’affaire fait grand bruit. C’est la stabilité politique du pays qui est attaquée. Des sources officielles marocaines, citées par le journal  » Al Ahdath Al Maghribya  » démentent les affirmations américaines en avançant qu’elles n’ont aucun fondement. Et au strict regard des faits, leurs plaintes s’avèrent des plus légitimes.