Vol MH370 disparu en 2014 : questions autour d’un débris d’avion retrouvé à La Réunion

Un débris d’avion retrouvé sur l’île de La Réunion, située dans l’océan Indien, a relancé le débat sur le vol de la Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars 2014.

S’agissant du débris d’avion retrouvé sur l’île de La Réunion, « il est encore trop tôt pour affirmer s’il s’agit ou non d’une pièce provenant de l’avion de Malaysia Airlines », ont indiqué les experts. Mais le porte-parole du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) pour la sécurité de l’aviation civile français a pour sa part indiqué que le débris n’avait pas encore été identifié.

Pour l’heure, l’agence française chargée d’enquêter sur les crashs aériens est en train d’analyser le débris d’avion retrouvé sur l’île de La Réunion dans l’océan Indien. Une source proche du dossier a indiqué que « le débris appartient très probablement à un Boeing 777, mais on ignore encore s’il provient de l’appareil disparu » du vol MH370 disparu le 8 mars 2014.

Selon l’Associated Press, un responsable américain a déclaré que les enquêteurs de la sécurité aérienne estimaient, « avec un haut degré de confiance », que le débris provenait du même modèle d’avion que celui du vol MH370.

Disparu avec 239 passagers et membres d’équipage à son bord alors qu’il se rendait à Beijing depuis Kuala Lumpur, l’avion de la compagnie Malaysia Airlines, qui avait sans doute à son bord des Africains, n’a pas été retrouvé jusqu’à présent. Le plus grand mystère de l’histoire de l’aviation. A noter que la majorité des personnes à bord de l’avion étaient des ressortissants chinois.

Martin Dolan, directeur général de l’Agence australienne de sécurité des transports (ATSB), a confié à Reuters que « nous avons pris connaissance des faits et nous essayons de collaborer avec nos collègues français pour déterminer si le débris provient de l’avion disparu de Malaysia Airlines. Ces recherches pourraient prendre un certain temps ».

Pilotées par les autorités australiennes, les recherches de l’avion disparu s’étaient concentrées sur une vaste zone dans le sud de l’océan Indien, au large de l’Australie.