Voir l’Afrique en rose

Comment ne pas suivre Thabo Mbeki, quand il appelle à voir l’Afrique autrement qu’à travers les drames qui s’y jouent ? Après tout, le Sida a décimé la Californie, et c’est pourtant de la Silicon Valley que l’on continue de parler avant tout. Et parle-t-on autant de l’insécurité dans les banlieues de certaines villes américaines que de la violence dans les townships ? Et de la proportion alarmante de jeunes Américains emprisonnés pour délits divers, notamment lorsqu’ils appartiennent aux minorités ?

L’Afrique n’est pas forcément le continent des drames et du sang, c’est aussi le continent de la vie et de la passion : elle est capable de cet humour libre où se décharge une vitalité sans réserve ni retrait. Elle est capable de cette volonté tonique où se construisent les nations indépendantes. Elle est capable de cette imagination renouvelée où s’abreuvent aujourd’hui des créateurs du monde entier. C’est cette image de l’Afrique que nous devons tous nous ingénier à présenter.

Un Afrique ouverte, tolérante, généreuse de ses talents et de ses passions. Une Afrique libérée de ses soumissions et de ses inhibitions. Une Afrique joyeuse et conquérante. Notre Afrique.