Voile intégral : Nadine Morano fait une « scène » à la gare de l’Est

Choquée de voir une femme entièrement voilée à la gare de l’Est, à Paris, Nadine Morano a exigé l’intervention de la police. En vain.

L’ancienne ministre française Nadine Morano a fait, selon un tweet qu’elle a publié mardi, une « scène » à la gare de l’Est, à Paris, après être tombée nez à nez sur une femme vêtue, d’après elle, d’une « burqa ».

Enervée, elle s’est dirigée vers les locaux de la police aux transports où elle a fait un véritable scandale. La députée européenne venait leur demander d’intervenir après avoir vu cette femme voilée. Mais ce que l’ex-députée UMP ne dit pas, selon des sources policières qui se sont confiées à France Bleu 107.1, c’est qu’elle est arrivée en rogne dans leurs locaux et que les policiers présents ce jour-là ne l’ont pas reconnus. Ils lui ont alors demandé ses papiers d’identité, qu’elle a refusé de présenter. C’est ainsi que Nadine Morano, davantage en colère, a quitté les locaux de la police, sans obtenir satisfaction.

Durant cet été, cette dernière s’était émue, à travers un billet publié sur les réseaux sociaux, d’avoir croisé sur la plage une femme avec un voile sur la tête, expliquant alors qu’il s’agissait d’ « une atteinte à notre culture », suscitant de nombreuses réactions politiques. L’Observatoire contre l’islamophobie s’était insurgé de ce billet jugé stigmatisant.

Pour rappel, depuis 2010 la France interdit le port du voile intégral : « Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage ». La peine prévue est une amende de 150 euros et/ou un stage de citoyenneté.