Vive la polygamie !

Omar Hassan al Bachir, président soudanais, vient de trouver la solution idéale pour développer son pays : la polygamie. Dans un discours-fleuve diffusé à la télévision nationale, avec un sérieux des grands jours, le général, l’air grave, appelle son peuple à un sursaut démographique. Il supplie les mâles soudanais de prendre plus d’une femme.

Le Soudan se dépeuple, il faut faire des enfants ! Repeupler ce grand pays ! Femmes, courrez vous mettre dans les lits des hommes. La première arrivée laissera un peu de place pour les trois suivantes. La patrie est en danger ! Forniquez et faites-nous de beaux garçons ! Le Général en a besoin pour la guerre, les guerres. Sacrifiez-vous, au nom du pétrole et de la chariaa, pour combattre ces infidèles du Sud. Soudanaises, à l’horizontale toutes ! Plus de chair à canon et le Soudan sortira du sous-développement. Lien mystérieux que le  » Marabout de Khartoum  » a découvert tout seul.

Economistes, révisez vos cours ! Le nouveau Keynes est arrivé. Et Khomeiny est toujours vivant. Car l’Etat continue d’amputer les voleurs – même pour de petits larcins. Et à amputer à tour de bras, Khartoum se trouve en pénurie de main-d’oeuvre. Aussi, il faut que les Soudanais soient très patriotiques et qu’ils fassent beaucoup d’enfants qui ne vivront pas heureux ! Au mieux, ils finiront une kalachnikov à la main à se battre contre leurs frères du Sud et garder des puits de pétrole. Au pire, ils vivront de la hantise d’une amputation ou à encenser un régime pétro-théocratique. Les trois options se valent. Pauvres Soudanais, ils ne méritent pas une telle Lumière !

Le Général est catégorique : le Soudan doit ignorer les programmes internationaux de planification familiale. Il ne dit pas pourquoi mais l’on devine aisément les raisons  » scientifiques et économiques « . C’est l’Occident décadent, l’impérialisme américain et le méchant Satan qui sont derrière cette machination.

Réponse fertile des Soudanais : plutôt la stérilité que la chair à canon ! Amen !