Visas, pourquoi la France durcit les conditions d’obtention pour le Maroc et l’Algérie


Lecture 2 min.
Visa refusé
Visa refusé

La France a décidé de durcir les conditions d’obtention de visas, particulièrement pour le Maroc et l’Algérie, deux pays d’Afrique du Nord dans lesquels le nombre de visas à délivrer va baisser de 50%. La Tunisie aussi n’est pas épargnée, mais à un degré moindre, avec une baisse envisagée de 30%.

Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, au cours d’une interview sur Europe 1, ce mardi 28 septembre 2021 au matin, a révélé que la France va considérablement durcir les conditions nécessaires à l’obtention de visas pour trois pays africains que sont le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. La ceinture sera beaucoup plus serrée pour Alger et Rabat.

Le gouvernement français justifie cette mesure d’exception par le fait que ces pays refusent d’accueillir leurs ressortissants qui font l’objet de mesures d’expulsion, en écartant toute ide de fournit des laisser-passer à leurs ressortissants. Cette situation est d’autant plus fréquente avec le Maroc et l’Algérie que la France a décidé de baisser de 50% le nombre de visas accordés aux ressortissants de ces deux pays voisins en Afrique du Nord.

Détaillant que ce sujet fait l’objet de discussions et d’un « travail diplomatique depuis 2018 », Gabriel Attal, qui précise que « la décision a été prise il y a quelques semaines », avoue que « c’est une décision drastique ». « C’est une décision inédite, mais qui est nécessaire du fait que ces pays n’acceptent pas de reprendre des ressortissants que nous ne souhaitions pas », a justifié Gabriel Attal.

Selon le porte-parole du gouvernement français, qui souhaite « davantage de coopération pour pouvoir appliquer ses règles migratoires », l’objectif de cette nouvelle mesure, « est que ça pousse les pays concernés à changer de politique et à accepter de délivrer ces laisser-passer consulaires ».

Rappelons qu’en janvier dernier, deux députés français avaient soumis une proposition de mettre en place une nouvelle politique des visas français au Maroc, avec des villes comme Rabat et Casablanca qui devront représenter les points focaux du système au royaume chérifien.

A lire : Maroc, Visa français : Rabat et Casablanca, ce qui va changer

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter